Communiqués

[Communiqué de presse] C&A annonce des fermetures de magasins, les salaries l’apprennent dans la presse

Les dirigeants de l’enseigne ont annoncé dans la presse la fermeture d’un tiers des magasins à la fin 2017, sans évoquer l’impact sur l’emploi.

C&A compte 172 magasins en France avec 2448 salariés. Côté Europe, l’enseigne affiche 1500 magasins pour 35000 salariés.

Lors du comité central d’entreprise du 30 septembre 2016, ces fermetures n’ont aucunement été évoquées.

La CFDT s’insurge sur ces procédés qui ne respectent en aucune façon le dialogue social.

Mixité des listes électorales et calcul des résultats électoraux : l'application "Services Elections" pour accompagner les équipes

La Fédération des Services a développé à l'attention des équipes syndicales une application pratique et intuitive pour IOS, Androïd et ordinateurs Windows. Cette application permet :

- de préparer les listes électorales en conformité avec l'obligation de présenter à partir du 1er janvier 2017 des listes de candidat.e.s respectant la mixité proportionnelle (loi Rebsamen), 

- d'enregistrer les résultats des élections dans les entreprises pour calculer l’audience des organisations syndicales présentes ainsi que le poids de signature. 

Vous pouvez télécharger l'application en cliquant sur les liens suivants :

Le manuel utilisateur est téléchargeable ci- dessous et accessible à partir de l'application. 

Les syndicats des services réunis 3 jours à Amiens

CNF 2016La Fédération des Services CFDT tient son Conseil National Fédéral à Amiens du 21 au 23 septembre 2016.

Les militants des syndicats des services CFDT sont réunis pour 3 jours de débats sur l'activité de l'année écoulée et les projets pour l'année prochaine.

Au programme, entre autres :
  • Débat sur l'actualité,
  • Table ronde sur l'évolution du dialogue social depuis 1968,
  • Table ronde avec Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT,
  • Dialogue social, mixité et lutte contre les discriminations.

Vous trouverez ci-dessous les photos de la première journée.

PT Bandeau mail 03 O57542tUUcvdIhqhwlUlJ

[Communiqué de presse] #LoiTravail De nouveaux droits à conforter pour les salariés des réseaux de franchise

La CFDT-Services note avec satisfaction le maintien de l’article 29 bis A du projet de loi Travail qui instaure une instance de dialogue pour les salariés des réseaux de franchise de plus de 300 salariés.

Le texte place la négociation au cœur de la mise en place de cette instance et de son fonctionnement  : sa composition, le mode de désignation de ses membres, la durée des mandats, la fréquence des réunions, les heures de délégation octroyées pour participer à cette instance et leurs modalités d’utilisation.

Largement impliquée pour obtenir ce nouveau droit, la CFDT-Services regrette néanmoins :
  • qu'il ne soit pas fait mention d'un délégué syndical dans le réseau pour négocier des accords dans ce nouveau périmètre ;
  • l'absence d'obligation de reclassement des salariés dans le réseau en cas de licenciement économique ;
  • l’absence de protection des représentants des salariés dans cette instance.

Malgré cela, cette première reconnaissance de la responsabilité sociale des franchiseurs reste une avancée importante qui doit être confortée dans la version définitive de la loi Travail.

La CFDT continuera à défendre ce progrès social pour que les nombreux salariés des réseaux de franchise, notamment de l'hôtellerie, du commerce de détail, de la propreté, de l'immobilier et des services à la personne puissent en bénéficier.

[Communiqué de presse] Franchises : une avancée importante pour 350000 salariés #LoiTravail

Facteur de progrès dans les entreprises, le dialogue social doit trouver sa place dans les réseaux de franchise. C’est une revendication forte de la CFDT Services qui couvre des champs professionnels où le recours à ce modèle économique est courant : restauration, hôtellerie, commerce, entreprises de services à la personne…

Le projet de Loi Travail qui doit être examiné au Sénat introduit des dispositions pour la mise en place d’une représentation des salariés. Pour la CFDT Services, cela constitue une avancée importante qui n’avait pas été permise par la négociation avec le patronat. Celui-ci a en effet toujours refusé d’aborder le sujet.

Aujourd’hui :
  • faute d’interlocuteurs syndicaux, les salariés des franchisés sont privés de la négociation d’avantages sociaux (pouvoir d’achat, conditions de travail, formation, durée du travail …). Palliant à cette carence, le projet de loi institue des délégués syndicaux au sein des réseaux de franchise.
  • faute de comité d’entreprise, les salariés des franchisés sont privés d’informations sur leur réseau de franchise, d’activités sociales et culturelles et de représentants à l’écoute de leurs problématiques. Le projet de loi commence à y remédier en créant une instance de dialogue sur le modèle d’un comité d’entreprise allégé.

Face au patronat qui considère que cette nouvelle disposition peut fragiliser le modèle économique de la franchise, la CFDT Services réaffirme que l’amélioration de la situation des salariés ne peut que contribuer au développement des entreprises.

Les conditions pour une représentation des salariés dans les réseaux de franchise doivent être inscrites dans la loi.

Ce sera aux partenaires sociaux, patronats comme syndicats, de tirer profit de ces nouvelles mesures pour mettre en œuvre un dialogue social constructif et de qualité.

Outils

A propos