Habillement, Cuir, Textile, Blanchisserie

DIM : Plan de sauvegarde de l’emploi et plan de départs volontaires, ATTENTION DANGER !!

Le 4 mars, la CFDT, CGC et CFTC ont participé à la première réunion de négociation sur le plan social concernant les démonstratrices.
Sur RUEIL, la CFDT est première organisation syndicale à 68%, la CGC obtient 33%.

La CFTC est représentative à 16% en ayant fait liste commune avec les agents de maitrise sur AUTUN.

La Direction propose de mettre en place des critères de compétences.

C’est une première car jamais ce type de critères n’a fait partie des différents plans sociaux qui ont eu lieu chez DIM dans ces catégories professionnelles.
Le critère de compétence c’est la possibilité pour la Direction de licencier à la tête du client.
Curieusement, la CFTC cautionne la position de la Direction sur les critères de compétences.

Collusion ou incompétence ?
La CFDT s’interroge !!!

Si ce critère est appliqué sur ce PSE, les ouvriers d’Autun demain, se verront traiter à la même enseigne.

La CFTC refuse catégoriquement de mettre en place des préretraites sur AUTUN, même si cela peut sauver un seul emploi !

Rappelons que la CFTC n’est pas représentative chez les démonstratrices et encore moins sur l’établissement de Rueil.

La CFDT ne compte pas en rester là et sera très vigilante.

La CFDT compte bien faire entendre la voix des démonstratrices et obtenir des garanties ambitieuses permettant un véritable reclassement des démonstratrices.

Objectif CFDT : ZERO CHOMEUSES

La CFDT signe l'accord salaires dans l'industrie textile

La CFDT est signataire de l'accord de branche sur les salaires minima.

Toutes les syndicats sauf la CFDT ont signé l’accord de classifications. La CFDT n'a pas signé cet accord car il n’y avait ni emplois repères ni grille de salaire.
Les syndicats signataires étaient persuadés que la signature de l’accord de classification devait re-dynamiser les salaires !

L’accord prévoit une augmentation en fonction des indices de 1,5% à 3%.

La CFDT a signé car cela ramène l'ensemble de la grille au dessus du SMIC.

Accord de fin de conflit chez ONTEX

La grève s’est terminée le 12 février, la CFDT a obtenu :
  • Une augmentation générale de 1% (hors salariés de la production) avec un plancher de 20 €.
  • Une augmentation individuelle (au mérite) de 0,5%.
  • Instauration d’une prime dite « de progrès » (hors salariés de la production) de 40 € mensuels sur des objectifs de productions.
  • Instauration d’une prime exceptionnelle à fin janvier 2015, si les objectifs annuels 2014 du site sont atteints de 330 €.

DIM : 142 nouveaux licenciements en France

Depuis le rachat de l’entreprise DIM par le fonds d’investissement SUN CAPITAL en 2006, les licenciements se succèdent dans le cadre de plans de sauvegarde de l’emploi.

Malgré les demandes de la CFDT, première organisation syndicale dans l’entreprise, la Direction n’a jamais assumé ses responsabilités, préférant licencier et considérer les salariés comme variables d’ajustement.

Alors que la marque DIM, fleuron du groupe, est l’une des seules entreprises du groupe à gagner des parts de marché en France, les dirigeants viennent de décider d’un nouveau plan social qui concerne 142 salariées dont la grande majorité est en situation précaire (Temps partiel subi, travail intermittent …).

L’échec cuisant de la vente du groupe en 2013 a démontré le défaut de gestion (effondrement des ventes, du chiffres d’affaires de 40 % en 7 ans) et le manque de capacité de l’entreprise à définir une stratégie pour anticiper les évolutions des métiers et «atteindre l’excellence opérationnelle » tant vantée aux salariés.

Les premières négociations du plan social s’ouvriront mardi 4 mars. La CFDT demandera un plan ambitieux et exemplaire en s’appuyant sur les dispositions prévues dans l’accord national interprofessionnel sur la sécurisation de l’emploi.

Outils


Bulletin d'adhésion


Partenaires

A propos