Habillement, Cuir, Textile, Blanchisserie

Textiles Artificiels et Synthetiques : pas de négociation

Le patronat nous a informés que  pour des raisons économiques liées à la hausse du coût des matières premières, une visibilité faible sur le carnet de commande des entreprises, et un accroissement prévisible de la pression fiscale il sera appliqué une augmentation sur les 8 premiers coefficients  applicable au 1er octobre (voir ci-dessous).

 

 

Coefficient

200

1 431,00 €

(+17 €)

210

1 431,00 €

(+17 €)

225

1 431,00 €

(+14 €)

240

1 435,00 €

(+15 €)

255

1 440,00 €

(+17 €)

270

1 445,00 €

(+13 €)

285

1 450,00 €

(+ 9 €)

300

1 455,00 €

(+ 3 €)

 

 

Négociation terminée  !!!

 

 

Tricotage des Vosges : mauvaise année

L’année 2012 se termine aussi  mal  qu’elle a commencé après avoir subi un plan de restructuration de 9 salariés au mois de mars sur le volontariat.

La société à continue à épurer le personnel avec des licenciements pour inaptitude aux postes de travail et d’autres pour longue maladie

Actuellement les salaries sont en  chômage partiel.

A noter deux points positifs :

-         mise en place d’un diagnostic d’employabilité

-         construction de fiches de postes jusqu’ici inexistantes

 

Ces dispositions ont permis à une cinquantaine de salariés de se positionner sur des formations débouchant sur des CQP

 

A ce jour l’entreprise enregistre une diminution de 29% des commandes par rapport à l’année dernière et les salaires de base sont de nouveaux sous le SMIC. Au vue  de la situation aucune augmentation de salaire n’a été octroyée cette année

Si la situation perdure il est à craindre un PSE dans les prochains mois

 

International : un nouvel incendie d’une usine textile au Bangladesh tue au moins sept ouvrières

 

International

 

Un nouvel incendie d’une usine textile au Bangladesh tue au moins sept ouvrières

 

Deux mois après un incendie qui a tué 111 ouvriers dans une usine textile du Bangladesh, un atelier confectionnant des vêtements pour des marques occidentales a été ravagé par les flammes à Dacca, samedi 26 janvier, faisant au moins sept victimes, âgées de 16 à 18 ans.

 

 

Celles-ci sont mortes étouffées par la fumée ou piétinées dans le mouvement de panique. De nombreux blessés sont également  à déplorer.

 

L'atelier fabriquait des vêtements pour la marque française Scott & Fox, le groupe GEMO et le géant espagnol Inditex, propriétaire de Zara. D'après les témoignages des ouvriers présents lors de l'incendie, l'issue de secours était fermée à clé, obligeant les 300 occupants à n'emprunter qu'une seule sortie.

 

Dans le communiqué de presse du 28 janvier 2013 :

 

 

« Peuples Solidaires et le Collectif Ethique sur l’étiquette, ainsi que les organisations de défense des droits des travailleurs locales, exhortent les multinationales de l’habillement à prendre des mesures immédiates pour faire cesser ces intolérables accidents à répétition.

 

Peuples Solidaires et le Collectif Ethique sur l’étiquette dénoncent l’inertie des marques internationales de l’habillement, qui refusent de prendre les mesures nécessaires pour prévenir de tels drames dans une industrie dont ils connaissent la vétusté, dans une course criminelle au profit. Elles leurs demandent de signer l’Accord sur la sécurité et les incendies au Bangladesh proposé par les organisations de défense des droits des travailleurs, les syndicats locaux et internationaux, qui prévoit des mesures concrètes pour prévenir ces accidents.

 

 

Ils demandent, avec leurs partenaires locaux, la conduite d’enquêtes indépendantes et transparentes visant à élucider les causes de ces incendies, et permettre la juste indemnisation des victimes et de leurs familles. »

 

Outils

Partenaires

A propos