La coordination régionale CFDT des Chambres de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne est créée !

Le mercredi 10 juillet 2019, à St Brieuc, en présence de Dominique VOUILLAT, représentant national CFDT CMA, les délégués syndicaux et des élus du personnel CFDT des CMA 22 (Côte d’Armor), CMA 29 (Finistère), CMA 35 (Ille et Vilaine), CMA 56 (Morbihan) et de la CRMA Bretagne se sont réunis pour créer officiellement la « COORDINATION REGIONALE CFDT CMA BRETAGNE ». Cette première réunion a permis de mettre en œuvre une réflexion commune et d'élaborer une stratégie unitaire à l'échelon régional face notamment à la future régionalisation et aux différentes réformes. Le rendez-vous est pris au second semestre pour travailler plus en avant sur les chantiers de la régionalisation, la coordination sera l’interlocuteur incontournable dans le cadre du dialogue social avec les directions.

Contact CFDT : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Comité central d’entreprise de Conforama : Les dirigeants doivent revenir autour de la table et rendre des comptes aux salariés !

Alors que le comité central d’entreprise (CCE) devait se poursuivre ce matin sur la présentation du plan de restructuration de Conforama, ses dirigeants ont quitté la réunion pour fuir des salariés venus faire entendre leur colère pourtant bien légitime.

La CFDT demande aux responsables de Conforama de prendre leurs responsabilités et de faire face aux salariés ainsi qu’à leurs représentants.

Le CCE doit reprendre dès aujourd’hui, la CFDT ne laissera pas  la Direction de Conforama faire l’économie d’explications.

Les salariés veulent des réponses à leurs questions.

Pour la CFDT, il n’est pas question de laisser faire.

Elle continuera à se mobiliser pour ne pas laisser faire n'importe quoi avec l’avenir des salariés.

Conforama : les limites de la négligence patronale sont largement dépassées

La CFDT alerte depuis plusieurs années sur les errements stratégiques des responsables de Conforama et sur leur refus assumé de s’engager dans un dialogue social loyal.

La menace de suppression de 2000 postes a été relayée dans la presse dès février dernier, avant même que n’en soient informées les organisations syndicales.

Comme lors des plans de sauvegardes pour l’emploi mis en œuvre en 2013, 2014 et particulièrement en 2016, la CFDT avait pointé les failles stratégiques et les risques pour les salariés.

Conforama fait de la négligence sa marque de fabrique.

Jusque-là le pire avait été évité mais cette fois, les salariés vont devoir assumer les conséquences de l’irresponsabilité des dirigeants.

Pour la CFDT, c’est le rôle du ministère de l’Economie, déjà saisi de ce dossier, de taper du poing sur la table.

De son côté, la CFDT activera tous les recours pour faire cesser cette forme avérée de délinquance patronale.

Prévention des risques psycho-sociaux : la CFDT signe l'accord national de prévention pour les Chambres des métiers et de l'artisanat

La CFDT, première organisation syndicale dans le réseau des CMA, a co-signé avec le Président de CMA FRANCE l’accord national de prévention des risques psycho-sociaux (RPS) le mercredi 19 juin.

Cet accord négocié dans le cadre de l’ONE (observatoire national des emplois) fait suite à des propositions de la CFDT pour que le réseau des CMA s’engage dans la prévention des RPS et dans la lutte contre les situations de harcèlement au travail.

Il constitue une étape importante pour une prise de conscience collective des partenaires sociaux sur ce thème central pour la protection de la santé des agents.

Près de 500 militants réunis pour le 15è congrès de la Fédération des Services

Le quinzième congrès de la Fédération des Services CFDT, première Fédération de la CFDT,  se déroulera du mardi 25 au vendredi 28 juin, au centre de congrès de Lyon.

Les 82 syndicats CFDT Services, par la voix de leur délégation, seront invités à voter le rapport d’activité 2015-2019, le rapport financier, ainsi que le projet de résolution 2019-2023 dont des amendements seront débattus entre syndicats, à la tribune.

Près de 500 militants participeront à ce moment d’exercice de démocratie représentative au cours duquel un temps sera réservé pour que les syndicats puissent débattre avec Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT.

Enfin, les syndicats éliront les membres de l’exécutif de la Fédération pour un mandat de quatre ans.

Assemblée générale des actionnaires du groupe Carrefour : la lettre ouverte de la CFDT

Comme chaque année, une centaine de salariés actionnaires du groupe Carrefour et adhérents de la CFDT participent à l’assemblée générale du groupe qui se tient ce vendredi 14 juin, au Dock Pullman, 87 Avenue des Magasins Généraux, à Aubervilliers.

Les salariés adhérents de l’Association pour la Représentation des Actionnaires et des Salariés Carrefour – ARASC (initiative CFDT pour un actionnariat socialement responsable) y distribuent leur lettre ouverte aux actionnaires. 

Ils les interpellent sur la suppression de près de 12 000 emplois d’ici la fin de l’année ainsi que sur la rémunération du PDG, excessive et déconnectée des difficultés de l’entreprise.

La Fédération des Services appelle à revoir le calendrier des restructurations, à associer les représentants du personnel et à revoir le mode de gouvernance et de rémunération des dirigeants.

Pour suivre l'actualité de la CFDT Carrefour : ici

Location-gérance : procès de la CFDT contre Carrefour au TGI d’Evry le 27 mai à 14h00

Des salariés des établissements du groupe en France seront présents ce lundi 27 mai au TGI d’Evry afin de soutenir l’action juridique de la CFDT contre Carrefour sur le dossier de la location-gérance.

Il s’agit pour la CFDT de faire respecter l’accord du 4 juillet 2018.

Celui-ci prévoyait de donner aux organisations syndicales la possibilité de proposer des solutions alternatives, permettant d’éviter la cession des hypermarchés et des supermarchés à des repreneurs.

Or, cette disposition de l’accord n’est pas respectée depuis sa signature.

La CFDT reste déterminée à défendre l’intérêt des salariés contre un mode de gestion (le passage en location-gérance) qui prive les salariés d’une grande partie de leur rémunération et de leurs avantages sociaux.

Position de la CFDT Services suite au placement du groupe Casino en procédure de sauvegarde

La fédération des Services CFDT par l’intermédiaire de ses sections avait alerté la direction générale depuis plusieurs mois sur la situation financière du groupe Casino.

Casino est détenu par une cascade de holdings lourdement endettées. Si Casino continue d’être rentable, sa capacité à dégager du résultat s’effrite comme l’ensemble du secteur et l’essentiel du résultat semble destiné à rembourser les emprunts des holdings.

Il est pourtant essentiel que le groupe Casino se modernise pour profiter de la révolution numérique du commerce. Le résultat doit servir à investir plutôt qu’à rembourser les emprunts de Rallye et des holdings qui les coiffent.

Des cessions ont déjà été réalisées. Elles sont d’ordres différents. A la cession d’hypermarchés à la rentabilité vacillante, s’ajoute la vente de centres de profits ou d’actifs (Courir, murs de Monoprix) qui semblent hypothéquer les résultats futurs : une charge nouvelle, le loyer, vient réduire d’autant le résultat de Monoprix, tandis que ne restent au sein de Rallye que des filiales déficitaires. Or ces cessions ne semblent pas avoir été affectées à la modernisation du groupe, laissant craindre une érosion accrue et durable de la performance.

La CFDT Services avait dénoncé le versement d’un dividende exceptionnel anticipé versé aux actionnaires car il préempte l’avenir et ne correspond à aucune performance.

La CFDT Services emploiera tous moyens pour éviter que  les salariés de Casino payent au prix fort les difficultés financières et le surendettement des holdings de contrôle alors que leur activité continue de dégager du résultat.

La CFDT Services exige une responsabilité sociale assumée de la part du groupe, un dialogue social fort pour associer les représentants du personnel à la stratégie, pour préserver l’emploi et assurer l’avenir du groupe Casino qui a beaucoup d’atouts.

La CFDT Services interpelle le ministère de l’Economie sur sa responsabilité dans l’organisation d’une solution avec recapitalisation nécessaire et modification possible de l’actionnariat pour dégager un actionnariat stable, français et à défaut européen, et garantissant l’avenir de l’emploi en France.

Il est indispensable de réguler l’activité du commerce alimentaire, en maintenant une concurrence loyale entre de nombreuses entreprises, et en s’assurant que les nouveaux acteurs du numérique soient soumis à l’impôt et aux mêmes obligations sociales ; cette régulation doit être associée à une convention collective plus protectrice pour les salariés. La fédération du commerce et de la distribution (FCD, principale organisation patronale représentative) et le gouvernement doivent prendre leurs responsabilités.

Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Lot : Une neuvième condamnation !

Le 6 mai dernier, le Conseil d’Etat a rendu sa décision dans la procédure engagée. Le 6 mai dernier, le Conseil d’Etat a rendu sa décision dans la procédure engagée en 2012 par la déléguée syndicale CFDT dont le contrat avait été réduit arbitrairement à 60 % par le président de la CMA du Lot, alors qu’elle exerçait à temps complet depuis plusieurs années.

Le Conseil d’Etat a annulé cette mesure, confirmant ainsi les précédentes décisions de justice sur le fond et a condamné la CMA du Lot à verser 3000 €pour les frais de justice.

Pour la CFDT, cette réduction de temps de travail, et donc de revenus, constituait une mesure de répression à l’encontre de sa représentante locale dans un contexte de climat social délétère. Il s’agit de la neuvième décision de justice consécutive défavorable à la CMA du Lot dans les contentieux qui existent avec la CFDT.

Le coût total à charge pour cette CMA représente à ce jour plusieurs dizaines de milliers d’euros engagés sur des fonds publics. Depuis plusieurs années, la CFDT alerte sur les dysfonctionnements et sur les nombreuses atteintes au Droit constatées dans cet établissement public. Sur demande du Préfet de Région, le Ministère de l’Economie et des Finances vient d’engager une mission de contrôle sur la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Lot.

Auchan : plus de 700 salariés concernés par la vente de 21 sites déficitaires dans toute la France

13 supermarchés, 4 Chronodrive (vente en ligne), 1 centre de préparation de commande , 2 halles Auchan et 1 hypermarché de 7400m2 en Seine-Saint-Denis vont être mis en vente. .

Si ces 21 sites ne trouvent pas de repreneur, un plan de sauvegarde serait ouvert.

Ce PSE intervient après des années d’errance stratégique alors qu’Auchan et le groupe Mulliez ont perçu au titre du CICE 500M€ sur les 6 dernières années , ce qui est d’autant plus inacceptable.

La CFDT revendique plus que jamais la reconnaissance du groupe Mulliez, ce qui permettrait de créer des passerelles pour les salariés dans les enseignes : Auchan, Leroy-Merlin, Kiabi, Kiloutou, Flunch, Pimkie, etc.

Le site de la CFDT Auchan : ici 

S'abonner à ce flux RSS

Outils

Partenaires

A propos