Temps toujours trop partiel dans l'habillement (succursales)

La négociation sur le temps partiel dans la branche des commerces à succursales de l'habillement avance à reculons :

Les patrons nous ont proposé 6 avenants compléments d’heures sur 12 semaines consécutives alors qu’elle était descendue à 10 semaines lors de la dernière réunion paritaire.

La Chambre patronale reste sur la proposition de majoration de 11% pour les avenants compléments d’heures. Nous espérons atteindre au moins 15%.

Sur l’organisation du temps de travail, la demi-journée reste définie à 3h minimum.

Les patrons ne souhaitent pas mettre en place de Commission de suivi ni définir des indicateurs.

Le CDI intérimaire est applicable

L’ANI du 11 janvier 2013 a prévu de confier à la branche du travail temporaire, la création du contrat de travail à durée indéterminée pour les intérimaires.

Cela a été chose faite avec l’accord du 11 juillet 2013 conclu entre le Prism’emploi, la Fédération des services CFDT, la CFE-CGC et la CFTC. L’accord a été étendu par un arrêté du 20 février 2014 et est entré en vigueur le 6 mars 2014.

Il est donc désormais possible pour un salarié intérimaire de conclure un CDI de droit commun avec une entreprise de travail temporaire pour la réalisation de missions de travail temporaire successives au sein d’entreprises utilisatrices.

Les règles relatives à l’intérim, à savoir que les missions ne doivent pas pourvoir un emploi permanent au sein de l’entreprise utilisatrice s’appliquent bien évidement.

Temps partiel dans l'habillement (succursales), le compte n'y est pas

La négociation sur le « temps partiel » dans la branche des commerces à succursales de l'habillement avance lentement :

Dans l’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013, le nombre d’avenants compléments d’heures est au maximum de 8 par an et par salarié. Dans ce même accord, les majorations des heures complémentaires sont de 10 % jusqu'à 1/10ème de l'horaire normal, puis de 25 %

Nous demandons 5 avenants d'une durée totale de 6 semaine maximum et une majoration des heures complémentaires de 20 % minimum.

La chambre patronale propose 6 avenants pour un maximum de 12 semaines et seulement 10 % de majoration des compléments d’heures. C'est très loin du compte.

Nous notons aussi un recul de la chambre patronale : la mise en place des à 24 heures pour les contrats existants dès le 1er janvier 2015 au lieu du 1er janvier 2016 dans l’ANI (au départ ils proposaient le 1er juillet 2014, mais le gouvernement ayant annoncé le report de 6 mois des 24 heures...).

  • Publié dans Commerce
S'abonner à ce flux RSS

Outils


Bulletin d'adhésion


Partenaires

A propos