Vente de Bricorama au réseau des Mousquetaires : la CFDT est aux aguets pour la sauvegarde de l’emploi

C’est une annonce qui a été faite brutalement et au téléphone par la direction aux représentants du personnel : le président de Bricorama vend son enseigne de bricolage Bricorama SA et SAS au groupement des Intermarchés qui s’organise en réseau de franchisés. 3000 salarié-es répartis dans 107 magasins intégrés plus la centrale d'achat Bricorama ainsi que 57 magasins franchisés sont concerné-es. La méthode employée pour informer les instances représentatives – en même temps que les médias voire même après – est critiquable et ne laisse pas présager de volonté d’associer loyalement les élus du personnel. C’est l’une des raisons qui provoque l’inquiétude de la CFDT Bricorama, deuxième organisation syndicale dans l’entreprise avec 31%.

La CFDT par le biais de son délégué syndical central et secrétaire adjoint du CCE Bricorama UES s’inquiète de l’impact sur l’emploi de cette vente et s’attend à des suppressions de postes ou des modifications de contrat à la défaveur des salariés, « Nous avons été choqués par l’annonce de la vente car nous ne nous y attendions pas et surtout les salariés l'ont appris par la presse. Une méthode qui montre le niveau de considération du président de Bricorama pour ses salarié-es ! » s’insurge Alain Laisné, délégué syndical central à Bricorama, « nous savons que nous devrons veiller au moindre détail, sur les reclassements en particulier et sur nos acquis sociaux rajoute-t-il.

La vigilance est de mise à la CFDT Bricorama qui se prépare au comité central d’entreprise qui aura lieu le 17 juillet.

Les salariés doivent être solidaires dans cette épreuve , il pourront compter sur une CFDT combattive qui ne laissera rien au hasard et qui rendra compte aux salariés des tenants et aboutissants des décisions prises par le comité centrale d'entreprise.

  • Publié dans Commerce

Travail du dimanche à Bricorama : lettre ouverte de la CFDT pour demander un accord d’entreprise

Le PDG de Bricorama a décidé de dénoncer l’accord d’entreprise sur le travail du dimanche qui garantissait une majoration de 200%.

Cette décision unilatérale impacte directement le pouvoir d’achat des salarié.e.s ainsi que leur organisation de leur travail.

La CFDT Bricorama a adressé au PDG une lettre dans laquelle elle demande l’ouverture d’une négociation pour qu’un nouvel accord d’entreprise soit mis en œuvre avec l’encadrement du volontariat et la garantie d’une rémunération juste pour ce jour travaillé.

Le dimanche n’est pas un jour comme les autres, le travail ce jour-là ne doit pas se faire sans contreparties sérieuses !

Bricorama, la CFDT appelle à durcir le mouvement le 16 mai 2015

Après les mobilisations réussies d’Italie 2 (25/4), Chatillon (2/5) et Orgeval (9/5, voir photos ci-dessous), la CFDT renforce son appel à une grève nationale des salariés de Bricorama le samedi 16 mai 2015. Un nouveau rassemblement devant un magasin sera organisé.

Nous demandons la réouverture des négociations (NAO) avec une véritable augmentation de salaire et la mise en place d'un 13è mois.

Venez nombreux de tous les magasins, des covoiturages seront organisés par vos délégués.

Pour info :

La grève est un droit, aucune sanction ne peut en découler.

Contact CFDT :
Alain LAISNE
Délégué syndical national
06 58 77 27 42
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
S'abonner à ce flux RSS

Outils

A propos