La CFDT obtient des avancées sur le contrat de génération dans la propreté

La fin de la négociation sur le contrat de génération dans la branche propreté est prévue aujourd'hui, mercredi 3 décembre.

L’accord prévoit ainsi l’embauche de 1 200 jeunes de moins de 26 ans en CDI sur une durée de 3 ans et 1 500 seniors.

L’accord prévoit aussi l’augmentation du nombre d’alternant de 3 800 à 4 900 pour 2015 soit une augmentation de 30%.

La CFDT est signataire de ce texte qui prévoit des avancées pour les salariés.

Travail temporaire, des actions juridiques contre productives

FO vient d’annoncer qu’elle avait déposé un recours auprès du conseil d’état afin d’annuler l’extension de l’accord du 10 juillet 2013 permettant l’accès au CDI pour les intérimaires arguant que les partenaires sociaux ne sont pas légitimes à créer un nouveau contrat de travail.

L'organisation patronale de la branche, Prism’Emploi, a annoncé qu’à l’avenir ils seraient plus retissant à créer du droit social dans la branche, l’ensemble des signataires de l’accord ont mis FO devant leurs responsabilités en cas d’annulation de l’extension.

Sécurisation de l’emploi des Intérimaires-CDI Intérimaire : Entre reprise et rupture des négociations, les partenaires sociaux attendent un nouveau texte du Prisme

Les observateurs pouvaient légitimement s’interroger sur les intentions du Prisme qui proposait, ce 31 mai, aux organisations syndicales signataires de l’accord national interprofessionnel portant sur la sécurisation de l’emploi, un texte qu’il savait parfaitement inacceptable.

En proposant la disparition du délai de carence, une régression du droit commun du licenciement économique, une rémunération mensuelle pouvant être inférieure au smic et la modification à la baisse des statuts de l’intérimaire, la chambre patronale a en effet tenté de faire porter la responsabilité d’une rupture aux représentants des salariés.

CGC, CFTC et CFDT mais aussi FO et CGT ont refusé de travailler sur un texte aussi provocateur et ont enjoint le Prisme à reformuler ses propositions dans un sens plus conforme à l’ANI du 11 janvier 2013.

En s’engageant à fournir un nouveau texte pour le 6 juin 2013, le Prisme à fait un geste qui a été accueilli favorablement par des organisations syndicales qui se réuniront le 7 juin pour décider ensemble de la suite à donner à cette nouvelle proposition patronale.

A défaut d’avis favorable, les organisations concernées renverront à leurs négociateurs Unedic la charge de revoir la dérogation obtenue par le Prisme sur la question de la sur- cotisation assurance chômage.

La CFDT souhaite sécuriser les parcours professionnels des intérimaires qui sont des salariés de plein droit !

S'abonner à ce flux RSS

Outils

Partenaires

A propos