La CFDT devient le premier syndicat au siège d’Adecco Group France

Au bout de plusieurs années de présence et d’engagement sans relâche, l’équipe CFDT a réussi un tour de force à l’occasion des élections pour la mise en place du comité social et économique au siège d’Adecco Group France où travaillent 611 salariés. Avec une audience de 45.81% (40.96% en 2015), la CFDT y est devenue le premier syndicat représentatif, chamboulant le paysage syndical du site. La CFTC qui avait, avant ces élections, une audience de 51.54 % avait pris l’habitude de décider seule.

La donne a changé, les salariés ont choisi et reconnu le type de syndicalisme porté par la CFDT.  « Ce résultat est historique. C’est l’aboutissement d’un travail exigeant et quotidien au fil des années. C’est notre constance et notre sérieux qui ont été récompensés et nous en serons dignes. Un second tour doit avoir lieu pour les cadres suppléants.  Deux d’entre eux viennent d’ailleurs d’adhérer. Notre ligne pour ces quatre prochaines années est claire et a convaincu les salariés : une CFDT responsable pour l’avenir de tous… » nous raconte Sylvie Leclair, déléguée syndicale. Du pain sur la planche pour l’équipe, déterminée plus que jamais.  

Adecco Elections

CFDT Casino : les militants se mobilisent pour rétablir la vérité

Il y a une semaine, le 20 mars dernier, était publié un article destiné à alerter les élus du département Loire et Haute-Loire sur les inquiétudes, argumentées, que portaient les militants CFDT sur l’avenir de l’activité du groupe dans le bassin de la Loire. Dans ce même article, la direction s’indignait de la malveillance envers Casino et ses collaborateurs dont faisait preuve la CFDT.

Pourtant, des raisons de s’inquiéter, il y en a. Dans son rapport annuel 2018, le groupe annonce la vente d’actifs d’un montant total d’un milliard d’euros d’ici le premier trimestre 2020, sans préciser quels actifs seront concernés. Il annonce également passer de 21% à 15% du chiffre d’affaires la part que représente les hypermarchés, ce qui induirait des potentielles fermetures. Enfin, les dirigeants prévoient un plan d’économie de 200 millions d’euros d’ici 2020, dont 50 millions directement liés à l’activité des sièges enseignes et des sièges centraux.

Ce lundi 25 mars, les militants CFDT du groupe Casino se sont mobilisés afin de rétablir une vérité : défendre les salariés, leurs intérêts et leur emploi, ce n’est pas être malveillant envers les entreprises, c’est être responsable et digne de la confiance qu’ils nous accordent. Vouloir connaître les conséquences que ces décisions auront sur les salariés et se battre pour qu’elles soient les plus minimes possibles, c’est simplement notre rôle.

Une équipe de militants et de militantes s’est rendue au siège à Saint-Etienne afin de distribuer pas moins de 1400 tracts aux salariés. Ils ont ainsi pu les informer de cette attaque de la direction et leur assurer que notre présence à leur côté ne faiblira pas.

La CFDT devient le premier syndicat chez Quick France

Les 1730 salariés de Quick France étaient invités à choisir leurs représentants à l’occasion de l’installation du CSE.

La CFDT n’a pas manqué d’appétit pour grignoter une bonne part des voix à la CFTC et à la CGT qui étaient jusque-là devant elle. Dorénavant, la CFDT est le premier syndicat chez Quick et l’équipe se tient déjà prête à faire de la confiance accordée par les salariés sa boussole pour obtenir de nouvelles avancées.

S'abonner à ce flux RSS

Outils

Partenaires

A propos