Plan d'action petite enfance : la CFDT participe et propose !

Lancé le 15 novembre 2016 par Laurence Rossignol, le plan d’action petite enfance a pour objectif de donner une nouvelle impulsion à l’ensemble du secteur de l’accueil du jeune enfant.

Ce Plan a été nourri par le rapport de Sylviane GIAMPINO, remis en mai 2016, sur l’adaptation des modes d’accueil et de la formation des professionnels de la petite enfance aux besoins de l’enfant. Il s’articule autour de 16 axes directeurs qui s’inscrivent dans trois grands objectifs :

  •  Définir un cadre commun à l’accueil des jeunes enfants ;
  •  Promouvoir le développement d’un accueil de qualité, ouvert, réflexif, pluridisciplinaire et sans stéréotypes ;
  •  Permettre une formation des professionnels mieux adaptée aux enjeux de notre société.

A une question écrite à l’Assemblée Nationale sur le besoin d’attractivité du métier d’assistant maternelle, le ministère de la famille a répondu en avril dernier préparer « des réponses nécessairement plurielles devant permettre de renforcer l'attractivité du métier d'assistants maternels. Il travaille en particulier sur :

  • Une meilleure formation préalable à l'agrément (réforme en 2018, avec des dispenses de formation pour les personnes ayant une expérience ou des qualifications pertinentes afin de ne pas freiner les reconversions) ;
  • Plus de formation continue, notamment à travers le plan exceptionnel de formation "Ambition 600 000" (2019-2022) prévu par la stratégie nationale de la prévention et de lutte contre la pauvreté ;
  • Un meilleur accompagnement, notamment par les relais d'assistants maternels que la nouvelle convention d'objectifs et de gestion Etat-CNAF permettra de renforcer ;
  • Une meilleure reconnaissance et un encadrement plus précis de l'exercice en maison d'assistants maternels afin d'en diffuser le recours ;
  • Une meilleure organisation des possibilités de remplacements ;
  • La santé au travail ;
  • Les règles d'indemnisation du chômage (en particulier dans les cas de refus de vaccination de l'enfant par les parents).

Renforcer l'attractivité du métier d'assistant maternel est un objectif de la politique du ministère des solidarités et de la santé en faveur du développement des modes d'accueil. Dès cette année, les travaux de simplification du cadre normatif des modes d'accueil du jeune enfant entamés dans le cadre de l'article 50 de la loi pour un Etat au service d'une société de confiance y contribueront »

Dernière phase de la large consultation, le projet de réforme a été présenté à chaque partenaire social par la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS) et la CFDT a pu, grâce au travail des Fédérations Services, Interco et Santé-Sociaux, remettre mi-juillet une contribution écrite concernant ses trois champs fédéraux (accueil individuel et accueil collectif des collectivités et privées à but lucratif et à but non lucratif).

La contribution de la CFDT est disponible en pièce jointe. 

 

Toupargel : les dirigeants en fuite et un accord signé ?

Toupargel a annoncé fin mai la suppression de 275 emplois. Les négociations sur le plan de sauvegarde de l’emploi ont été engagées avec les organisations syndicales CFDT-CGT-FO-CFTC et CGC/CFE qui ont décidé de porter leurs revendications en intersyndicale.

Outre le fait que ces négociations sont menées dans un climat houleux, avec pour seule interlocutrice la juriste de l’entreprise, la CFDT s’inquiète des conditions de mise en œuvre du PSE alors que les dirigeants ont purement et simplement disparu !

Les dirigeants de Toupargel répondent aux abonnés absents et ont semble-t-il choisi de fuir leurs responsabilités.

Pour la Fédération des Services CFDT, il n’est pas question de laisser les salariés dans l’angoisse et sans réponses sur leur avenir.

Toupargel doit faire face à ses échecs et mettre sur la table tous les moyens pour sécuriser l’avenir professionnels des salariés qui vont être licenciés.

En effet, les contreparties et compensations que la direction propose dans l’accord majoritaire sont indignes et dérisoires avec même une forme de chantage de la direction pour éviter les éventuelles contentieux que les salariés pourraient être amenés à déclencher.

Il est également à déplorer le manque d’évolution de carrières des salariés !

Chez Toupargel c’est : pas de reconnaissance de l'ancienneté, pas de reconnaissance du travail, pas de reconnaissance de la pénibilité. Les salariés espéraient que l'entreprise ait une reconnaissance à la fin anticipée et subie de leurs carrières mais nous constatons que le mot reconnaissance reste un mot tabou chez Toupargel."

Nous sommes également inquiets quant à l’avenir des salariés qui resteront dans l’entreprise après le PSE.

Dans sa finalité, l’accord a été signé par la CFE /CGC, CFTC et FO.

  • Publié dans Commerce

La coordination régionale CFDT des Chambres de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne est créée !

Le mercredi 10 juillet 2019, à St Brieuc, en présence de Dominique VOUILLAT, représentant national CFDT CMA, les délégués syndicaux et des élus du personnel CFDT des CMA 22 (Côte d’Armor), CMA 29 (Finistère), CMA 35 (Ille et Vilaine), CMA 56 (Morbihan) et de la CRMA Bretagne se sont réunis pour créer officiellement la « COORDINATION REGIONALE CFDT CMA BRETAGNE ». Cette première réunion a permis de mettre en œuvre une réflexion commune et d'élaborer une stratégie unitaire à l'échelon régional face notamment à la future régionalisation et aux différentes réformes. Le rendez-vous est pris au second semestre pour travailler plus en avant sur les chantiers de la régionalisation, la coordination sera l’interlocuteur incontournable dans le cadre du dialogue social avec les directions.

Contact CFDT : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

S'abonner à ce flux RSS

Outils

Partenaires

A propos