Chambre de métiers et de l’artisanat du Lot : la CFDT appelle à la grève le 13 novembre

Alors que deux réformes majeures* vont transformer les missions et l’organisation des chambres de métiers et de l’artisanat, la direction de la CMA du Lot a annoncé le 30 octobre dernier le licenciement de deux professeurs.

Cette décision a provoqué un très vif mécontentement des agents de cette CMA , et un préavis de grève a été déposée pour le mercredi 13 novembre prochain.

Les deux formations concernées concernent le secteur de la menuiserie et celui de la plomberie.

Les recrutements des publics  dans ces deux formations  sont en forte augmentation et les enseignants qui interviennent sont reconnus par leur profession respective pour leur investissement constant et leur  dynamisme.

De plus, les prétextes  financiers invoqués pour justifier ces deux licenciements ne sont pas recevables au regard des nouvelles règles de financement  des contrats d’apprentissage qui sont aujourd’hui plus favorables pour les CFA.

La CFDT CMA a déposé un préavis de grève pour le mercredi 13 novembre   et appelle les personnels à se rassembler à partir de  10H15.

La CFDT  a saisi le Préfet de région qui assure la tutelle de la CMA 46 et qui doit se prononcer sur la légalité de cette décision.

 

Le 16 septembre 2018, la CFDT  CMA  devant le tribunal de Cahors

Les CMA  sont des établissements publics sous la tutelle de la préfecture de Région et  elles assurent une  mission de service public en direction des artisans et des apprentis en formation.

*La loi PACTE prévoit qu’au premier janvier 2021 la fusion des CMA départementales avec la création  d’une CMA de région. C’est le cas en Occitanie  où les

14 établissements ( 13 CMAD et 1 CRMA)  seront regroupés en un seul établissement public unique régional.

Dans ce contexte, les missions des CMA  connaîtront des modifications importantes  prévues également  dans la loi  PACTE et   dans la loi votée en 2018 « choisir son avenir professionnel » qui modifie le financement et l’organisation de  l’apprentissage.

Localement, la CMA du Lot  regroupe 55  salariés et participe chaque année à la formation de près de 600 apprentis et salariés en reconversion. Elle accompagne le fonctionnement des entreprises  artisanales du  département.

L’expertise et les compétences des personnels de la CMA 46  sont reconnues par  l’ensemble de ses partenaires du secteur de l’artisanat.

 

Contact presse : 06 24 03 45 69

Les délégués syndicaux CFDT des chambres de métiers et de l'artisanat réunis pour faire un état des lieux du réseau et un bilan des avancées pour les agents

Rassemblés à Pantin dans les locaux de la Fédération des Services CFDT, une cinquantaine de délégués syndicaux CFDT de l’ensemble des CMA ont échangé pendant deux jours sur l’état des lieux et l’évolution du réseau, le bilan des avancées statutaires obtenues à mi-mandat ainsi que sur les négociations en cours.

Le collectif a salué la mise en place de la garantie individuelle du pouvoir d'achat (GIPA), effective dès le mois de novembre 2019 pour les agents des CMA grâce à la détermination de la CFDT CMA, ainsi que la signature de l’accord de prévention des Risques Psycho-sociaux et de formes de harcèlement initié et signé par la CFDT CMA le 19 juin dernier.

Trois motions ont été adoptées à l’unanimité par les délégués à l’issue des travaux :

  • Contre le projet ubuesque de privatisation du CFA de la CMA d’Ille et Vilaine qui va à l’encontre du maintien des services publics CFA dans le réseau,
  • Pour le maintien d’un financement spécifique de formations longues permettant la sécurisation des parcours professionnels des agents des CMA et la mobilité fonctionnelle choisie, condition indispensable à la mise en place de la GPEC,
  • Pour la poursuite des négociations sur l’évolution, la déprécarisation de tous les agents, quel que soit leur service de rattachement.

Le collectif a réaffirmé que les processus de titularisations, engagés localement depuis juillet dernier, devaient s’amplifier afin de garantir et développer une offre de formation de qualité et de proximité dans les CMA.

Projet d'externalisation du Centre de Formation d'Apprentis d'Ille-et-Vilaine : la CFDT demande l'abandon de ce projet et l’organisation d’une table ronde avec la tutelle régionale.

Lors de la commission paritaire nationale (CPN) 56 qui s'est tenue le 2 octobre 2019, la CFDT a de nouveau alerté le président de l'instance sur sur la profonde inquiétude des agents de la CMA 35 concernant le projet de la gouvernance de la chambre de métiers et de l’artisanat d’Ille et Vilaine (CMA 35) qui envisage l’externalisation de son Centre de Formation d'Apprentis.

La CFDT demande l'abandon de ce projet et " l'organisation d’une table ronde avec la tutelle régionale pour permettre à cet établissement public de se préparer avec les autres établissements du réseau de Bretagne aux réformes des CMA qui s’imposent à tous."

La déclaration de la CFDT est disponible en téléchargement. 

 

S'abonner à ce flux RSS

Outils

Partenaires

A propos