[Communiqué Carrefour] La CFDT demande plus de transparence et un vrai partage des résultats

La CFDT se félicite de la participation active de plus de 100 militants au sein de l’AG des actionnaires Carrefour de vendredi dernier, ainsi que du soutien d’un certain nombre d’actionnaires, de cabinets de conseil et d’analyse financière et d’investisseurs institutionnels. Dans ces moments difficiles pour tous les salariés de l’entreprise, la CFDT a porté la voix des salariés à l’intérieur même de cette assemblée sur tous les sujets sociaux  (répartition des bénéfices, location-gérance, restructurations).

Depuis plus d’un mois, la CFDT et l’ARASC (association des salariés actionnaires – initiative CFDT) prépare activement ce rendez-vous en multipliant les initiatives et les rencontres avec les salariés, les investisseurs et les actionnaires qui militent pour une gouvernance d’entreprise socialement responsable.

La CFDT prend acte de la décision de l’ancien PDG du groupe de renoncer à son indemnité de « non-concurrence », mais la juge tardive et partielle. En ce 18 juin, date de négociation sur le partage des bénéfices dans le groupe, la CFDT demande également que la somme ainsi économisée soit investie au profit des salariés.

De plus au regard des éléments présentés lors de l’AG, la CFDT demande une totale transparence sur les critères de déclenchement des primes de résultats passées ou futures des dirigeants. En effet, les éléments présentés le 15 juin par le conseil d’administration restent opaques. Elle rappelle aussi que l’écart de rémunération entre le PDG et le salarie moyen dans l’entreprise (plus de 300 fois) reste problématique.

Après ses actions du 15 février, du 31 mars et du 15 juin dernier, la CFDT-Carrefour reste mobilisée et appelle l’entreprise à la mise en œuvre d’un vrai projet social destiné à accompagner le plan de transformation 2022.

Retour sur la mobilisation des salariés de Carrefour avec la CFDT

Près de 400 salariés de Carrefour, venus de toute la France, se sont rassemblés devant le centre commercial de la Place d'Italie pour protester contre les conditions du plan de restructuration du Groupe Carrefour et l'impact sur le pouvoir d'achat et les droits des salariés concernés par les mises en location-gérance des magasins. 

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, est venu soutenir les salariés et l'équipe de la CFDT Carrefour dont il a rappelé les revendications "Il faut une année blanche sur le versement des dividendes. Mais au-delà de ça le combat se mène aussi sur la question du devenir de chaque salarié. Il faut garantir le parcours professionnel des salariés dont l'emploi va être menacé, avec de vraies mesures d'accompagnement et de reclassement au sein du groupe".

Une délégation CFDT, composée entre autres du secrétaire général de la CFDT-Services Olivier Guivarch et de Sylvain Macé, délégué syndical de groupe, a été reçue dans l'après-midi à la Fédération du commerce et de la distribution (FCD). 

Lors de cette rencontre, la CFDT a insisté sur :

  • L’absence d’anticipation aux transformations du modèle économique.
  • La vulnérabilité et l’angoisse vécues par beaucoup de salariés face aux perspectives inconnues.
  • Geste symbolique en fin de rdv : la cfdt a remis les accords d’entreprise Carrefour dénoncés par la mise en location gérance ainsi que l’état des lieux du parc des magasins Carrefour Market (120 magasins en location gérance en 10 ans, 5000 salariés)

La FCD n'a pas voulu réagir précisément à la situation d’un adhérent de sa fédération, et la CFDT le comprend bien. La FCD est néanmoins partante pour réfléchir sur du dialogue social adapté aux réseaux de franchise et d’indépendants de type coopératif et conçoit que la branche doit être plus attentive aux difficultés de certains cadres en situation de reconversion ou repositionnement, notamment en cas de départs volontaires dans les sièges sociaux.

Dans un communiqué diffusé le jour de cette première grande mobilisation, le comité directeur  UNI Commerce, l'un des secteurs de l'organisation syndicale internationale Uni Global Union a affiché sa solidarité avec les salariés du groupe.

 

Voir le reportage de la CFDT : Paroles de salariés adhérents CFDT de Carrefour 

Lire le communiqué de presse de l'appel à mobilisation

Lire le communiqué de l'organisation syndicale internationale Uni Global Commerce

Signer la pétition pour que les dividendes des actionnaires soient plutôt utilisés à l'accompagnement des salariés

 

IMG 3777

Voir la vidéo 

S'abonner à ce flux RSS

Outils

Partenaires

A propos