[Communiqué] La CFDT-Carrefour lance sa campagne "Act for good"

Détournant la campagne « Act for Food » de Carrefour, la CFDT lance une campagne d’actions et d’information.

L’entreprise a entamé une transition alimentaire et se soucie du bien-être de ses clients (voir Act for Food) : c’est pertinent et légitime. Malheureusement, dans un même temps, la CFDT constate l’absence de projet social en direction des salariés. Il n’y a pas d’anticipation, de formations, de créations de passerelles vers d’autres emplois, ni de préservation de l’employabilité, … où sont les propositions de Carrefour sur ces thèmes ! La CFDT constate d’ailleurs que l’accord de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences du 30 juin 2015 n’a pas été respecté. Nous demanderons à l’entreprise d’apporter des explications à ce sujet.

Sur le plan humain, l’année 2018 est catastrophique : plus de 1 300 licenciements, des milliers de départs de l’entreprise via les PDV, ainsi que des cessions de magasins ! Et cela continue ! Carrefour vient de décider de fermer sa filiale MyDesign (71 licenciements programmés) et annonce aujourd’hui même le début d’un programme de réduction des m2 dans ses hypermarchés ! D’autre part, de nouveaux projets de cessions de magasins sont à prévoir ainsi que des réductions de l’activité non-alimentaire. Quant aux salariés non directement impactés, ils vont devoir faire face à un manque de moyen et une charge de travail accrue.

La « transition » mise en œuvre par Carrefour est donc brutale car trop rapide et non accompagnée. Elle ne permet pas aux salariés de gérer leur avenir professionnel. L’entreprise doit donc revoir sa copie et « agir pour le bien de tous ». Elle doit prendre désormais le temps de bâtir un projet social.

La CFDT a des propositions et n’exclue d’ici la fin de l’année aucun moyen pour les faire aboutir. En attendant des réponses concrètes, les militants CFDT iront durant les semaines qui viennent rencontrer les salariés afin de les informer de leurs droits et recours.

Contacts CFDT

Sylvain Macé
Délégué syndical de groupe Carrefour France
06 87 43 45 25

Bruno Moutry
Représentant syndical au comité de groupe
06 86 73 43 84

Voir aussi

Le communiqué de presse ci-joint

GROUPE KINGFISHER / CASTORAMA : la CFDT CASTORAMA est en colère et se mobilise avec les salariés

Dans le cadre de sa stratégie, KINGFISHER, impose à ses 2 enseignes françaises, CASTORAMA et BRICO DEPOT des orientations « low cost ».

Développer une politique tournée vers le client et chercher à être plus compétitif a du sens, sacrifier les salariés sur l’autel de la rentabilité est irresponsable… Les stratégies reposant uniquement sur les gains financiers à très court terme engagent également la pérennité des entreprises.

Le groupe poursuit sa politique de rémunération des actionnaires, 430 millions de livres versés en 2016.

Pour tenir son engagement auprès des actionnaires d’accroitre leurs dividendes de 600 millions de livres sur les 3 prochaines années, Kingfisher n’hésite pas à supprimer des métiers et à délocaliser en Pologne une partie de ses activités.

Les 40 millions d’euros  au titre des allègements de charges sociales et de CICE que Castorama a perçu en 2016, tout comme le montant identique qu’elle percevra en 2017, ne satisfont pas l’appétit financier démesuré des actionnaires.

Les 500 familles potentiellement touchées par un plan de sauvegarde de l’emploi ne sont que les premiers dommages collatéraux de cette folle course aux profits.

La CFDT dénonce de telles pratiques et s’insurge de l’utilisation faite des impôts des citoyens.

La CFDT se mobilise et sera aux côtés des salariés le  1er décembre pour défendre leurs intérêts, dans les magasins Castorama et au siège de KingFisher.

En savoir plus

L’intersyndicale CFDT, CGT, FO, CFTC et CFE-CGC a également lancé une pétition >>> sur change.org

Darty Marseille : les salariés seront en action samedi 7 octobre pour dénoncer les suppressions d’emplois

La Direction de Darty a annoncé la mise en place d’un PSE qui va engendrer la suppression de 171 emplois dont 62 emplois sur le site de la plateforme du SAV DARTY Marseille La Valbarelle.

Les salarié-es de la plateforme, soutenus par le syndicat CFDT commerce et services des Bouches du Rhône, ont décidé d’organiser une mobilisation le samedi 7 octobre, à partir de 11 heures, devant le magasin  DARTY Marseille La Valentine pour alerter l’opinion publique et sensibiliser la clientèle.

La CFDT et ses militants dénoncent entre autres le manque d’anticipation, voire de volonté, sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences et le manque de volonté de la Direction de Darty France d’installer un dialogue social de qualité qui permettrait de travailler ensemble sur l’évolution des métiers notamment.

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

S'abonner à ce flux RSS

Outils

Partenaires

A propos