Représentativité : la CFDT première organisation syndicale dans les entreprises de Services à la Personne

Pour la première mesure de l’audience des organisations syndicales des salarié.e.s de la branche des entreprises de services à la personne, la CFDT arrive en tête avec près de 40% d’audience.

Ce résultat confirme l’implication de la CFDT dans les entreprises grâce à leurs militant.e.s et leurs délégué.e.s et renforce son implication dans le dialogue social de la branche qui a longtemps été déserté par nombre de partenaires sociaux.

La CFDT va donc continuer de tout mettre en œuvre pour améliorer l’environnement professionnel de ces salarié.e.s qui subissent trop souvent des conditions de travail difficiles, qui ont des salaires très bas et qui n’ont pas toujours la reconnaissance qu’elles et ils méritent.

Dans le cadre des négociations, les priorités de la Fédération des Services CFDT restent :

  • l’augmentation des minima conventionnels, y compris pour les emplois administratifs et d’encadrants qui n’ont pas encore de classification ;
  • le paiement des temps de déplacement et des indemnités kilométriques des intervenant.e.s à domicile qui représentent plus des trois quarts des salarié.e.s de la branche. La CFDT dénonce en effet la pratique d’« aération » des plannings de nombres d’entreprises qui fait que les intervenant.e.s se déplacent à leurs frais pour aller travailler.

La réalisation d’un rapport de branche comme le demande la CFDT serait l’une des étapes clés pour établir un diagnostic précis des besoins des 150 000 salarié.e.s du secteur.

PRIMARK : les salariés de Marseille et Dijon seront en grève samedi 11 février pour dire stop !

Les salariés des magasins Primark de Marseille (650 salariés) et de Dijon (220 salariés) ont décidé de faire grève samedi 11 février, toute la journée.

La CFDT, qui est le premier syndicat de l’entreprise, a déjà dénoncé le manque de considération pour les salariés à qui l’entreprise a proposé une augmentation de 4 centimes brut/heure  mais également la dégradation de leurs conditions de travail qui grimpe aussi vite que le chiffres d’affaires de la marque ( 126 millions en 2015).

La CFDT est aux côtés des salariés pour continuer à dénoncer les pratiques de cet employeur qui ne semble pas vouloir comprendre que la performance d’une entreprise se construit avec les salariés.

  • Publié dans Commerce
S'abonner à ce flux RSS

Outils


Bulletin d'adhésion


Partenaires

A propos