SPCL met la clé sous la porte : 120 salarié-es concerné-es

Les 120 salarié-es de SPCL, organisme qui recueille les adhésions pour France Loisirs, ont appris il y a quelques jours la liquidation judiciaire de leur entreprise. Déficitaire depuis plus de 5 ans, SPCL met donc la clé sous la porte et attend la décision du tribunal de commerce. L’arrivée d’un nouvel actionnaire en 2015, les avances de trésorerie et les efforts des salariés dont certains ont accepté des détachements temporaires dans les boutiques France Loisirs n’auront pas permis de faire face à la aux pertes cumulées engendrées par la baisse constante des adhésions. Des salarié-es ont manifesté mardi 11 juillet devant le siège parisien

La CFDT, qui a une représentativité de 100 %, travaille d’ores-et-déjà sur ses revendications pour négocier des mesures d’accompagnement et de reclassement qui pour la sécurisation de l’avenir professionnel de chacun des salarié-es « La CFDT veillera à ce que tous les salarié-es soient traités correctement et dignement » souligne Patrick SCHAFFNER, délégué syndical central.

  • Publié dans Commerce

[Communiqué de presse] C&A annonce des fermetures de magasins, les salaries l’apprennent dans la presse

Les dirigeants de l’enseigne ont annoncé dans la presse la fermeture d’un tiers des magasins à la fin 2017, sans évoquer l’impact sur l’emploi.

C&A compte 172 magasins en France avec 2448 salariés. Côté Europe, l’enseigne affiche 1500 magasins pour 35000 salariés.

Lors du comité central d’entreprise du 30 septembre 2016, ces fermetures n’ont aucunement été évoquées.

La CFDT s’insurge sur ces procédés qui ne respectent en aucune façon le dialogue social.

  • Publié dans Commerce

Fermeture du site Guilford Troisvilles : la CFDT appelle à une nouvelle mobilisation le 31 mai

Les salariés de Guilford Troisvilles ont décidé en assemblée générale de faire  grève le 31 mai, de 8h à 13h,  et d’organiser un rassemblement face à la sous-préfecture de Cambrai le même jour à 10h.

Ce rassemblement a pour objectif dans un premier temps de continuer à sensibiliser la population, la sous-préfecture, la Région et les services de l’État sur  la situation des salariés de Guilford Troisvilles. Dans un second temps de faire pression sur les décideurs du groupe Guilford Lear Corporation pour qu’ils reviennent sur leur décision de fermer le site .

Pour la CFDT, la fermeture du site Guilford Troisvilles aura deux impacts : la suppression des emplois et une nouvelle sanction pour le bassin d’emploi tant sur les commerces que sur l’attractivité de Troisvilles… A ce jour 42 emplois supprimés = 42 familles touchées.

Les élus CFDT sont décidés à utiliser tous les moyens pour éviter la fermeture de Guilford Troisvilles et rappeler la responsabilité du groupe Guilford Lear Corporation.

Si la fermeture ne peut être évitée, la CFDT exige des mesures d’accompagnement sérieuses pour garantir le parcours professionnel des salariés et leur permettre de retrouver un emploi le plus rapidement possible.

Voir aussi :

S'abonner à ce flux RSS

Outils

A propos