Débrayage dans les magasins Mr Bricolage le 25 avril

La CFDT, première organisation syndicale chez Mr Bricolage, appelle les salariés des 66 magasins de l’enseigne à débrayer entre 9h et 10h ce mercredi 25 avril.

Ce jour- là aura lieu en effet l’assemblée générale des actionnaires au siège de la société, à Saint -Mesmin (45).

Les élus du comité d’entreprise y manifesteront pour faire entendre la voix des salariés et dénoncer :

  • la dégradation des conditions de travail et de la qualité du service client,
  • le manque de reconnaissance et d’évolution professionnelle,
  • les inégalités salariales,
  • le manque d’effectifs récurrent qui a des répercussions néfastes au niveau des relations professionnelles et avec nos clients,
  • la remise en cause des acquis des salariés: la Direction envisage notamment la révision de l’aménagement du temps de travail (remise en question de la récupération des jours fériés, du paiement des heures supplémentaires avec le retour à l’annualisation du temps de travail…)

La CFDT pointe également entre autres la suppression progressive des contrats en équivalent temps plein. Entre 2013 et 2018 ce sont plus de 270 postes qui ont été supprimés, avec un impact néfaste sur les conditions de travail des équipes.

Un tableau social inquiétant pour la CFDT qui demande le respect des droits des salariés à bénéficier de bonnes conditions de travail et de davantage de reconnaissance.

11ème jour de grève des salariés de TFN propreté à Roissy : la CFDT appelle à une manifestation le 17 avril et lance une cagnotte

En grève depuis plus de 10 jours, les agents de propreté de l’agence TFN Propreté Argenteuil affectés sur le site du Terminal 2G de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle se heurtent à une direction qui n’entend pas la gronde sociale, envoie la police et des huissiers de justice pour mettre fin, par la force, au mouvement de contestation et embauche des contrats à durée déterminée en espérant voir le conflit s’essouffler.

Avec le soutien du syndicat CFDT de la propreté d’Ile-de-France (SFP), premier syndicat en nombre d’adhérents de la CFDT, les salariés ont décidé de durcir le mouvement et appellent à une manifestation mardi 17 Avril 2018 de 9h à 13h devant le siège d’ADP Roissy.

Des centaines de manifestants sont attendus.

Les salariés dénoncent :

  • Les salaires versés de plus en plus tard ;
  • Les pressions quotidiennes ;
  • La dégradation de leurs conditions de travail ;

Les salariés réclament :

  • Des conditions de travail décentes ;
  • L’égalité des chances face aux promotions,
  • La majoration de leurs heures de travail le dimanche,
  • Les jours fériés et la nuit, un 13ème mois, etc.

Pour soutenir les salariés grévistes, le syndicat CFDT- SFP  a également lancé une cagnotte en ligne et en appel à la solidarité de tous  >>> http://www.solidarite-cfdt-sfp.corssif.org

Mouvement national des agents des chambres de métiers et de l'artisanat le 27 mars à l’appel de la CFDT

La Fédération des Services CFDT a déposé un préavis de grève nationale auprès de l’APCMA* et appelle l’ensemble des agents des CMA à se mobiliser  le mardi  27 mars 2018.

La réforme de l’apprentissage, avec l’externalisation des CFA, et le projet de loi « Pacte », avec la perte de missions de service public, laissent présager de lourdes conséquences pour l’emploi.

La CFDT, première organisation syndicale dans le réseau des CMA, s’inquiète sur trois principaux éléments :

  • Les CFA pourraient être dotés d’une personnalité morale autonome : combien d’agents des CMA  pourraient « glisser » vers des associations loi de 1901 ou structures assimilées et quitter le réseau ? 
  • Les projets de suppression de l’enregistrement des contrats d’apprentissage par les CMA, la disparition des centres de formalités des entreprises avec la dématérialisation totale des formalités à l’horizon 2022, la mise en place du registre unique des métiers  qui pourraient entrainer plusieurs centaines suppressions de poste.
  • Le devenir des stages SPI (stages de préparation à l’installation qui sont actuellement obligatoires).

La perte de missions régaliennes et de service public de proximité  provoquera, à terme, le départ de plus de six mille agents sur un total de 11 000.

A ce contexte, s’ajoutent le gel de la valeur du point depuis 2010, la dégradation constante des conditions de travail et la baisse du pouvoir d’achat des agents des CMA qui n’ont même pas bénéficié  des  mécanismes  de rattrapage du pouvoir d’achat et des revalorisations octroyés aux fonctionnaires ces dernières années.

Par ailleurs, la CFDT déplore les réponses du Ministre en charge du secteur de l’artisanat à sa demande de revalorisation de la valeur du point  car elles démontrent une parfaite méconnaissance des réalités des agents.

Ce mouvement national constitue un premier message d’alerte pour la sauvegarde des emplois et des établissements publics du réseau des CMA.

 

* Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat qui est la tête du réseau des CMA.

S'abonner à ce flux RSS

Outils

Partenaires

A propos