Salon des services à la personne et de l’emploi à domicile de Paris : la CFDT toujours présente !

Le salon des services à la personne et de l’emploi à domicile de la Porte de Versailles aura lieu cette année mardi 14 et mercredi 15 novembre. Cet évènement permet aux salariés du secteur de :

  • Rencontrer des structures qui recrutent
  • S’ informer sur l'emploi direct par les particuliers employeurs
  • Découvrir les formations du secteur
  • S’ informer sur les possibilités de carrière
  • Faire le point sur leurs droits et devoirs
  • Rencontrer les représentants des syndicats de salariés comme la CFDT.

Les salarié.e.s du particulier employeur, les assistant.e.s maternel.le.s et employé.e.s à domicile pourront s’informer auprès de l’équipe CFDT dont les membres, issus des secteurs des services à la personne, connaissent parfaitement leurs réalités professionnelles et sont présent.e.s à chaque édition de ce salon professionnel .

Rendez-vous au stand CFDT !

Contacter le syndicat CFDT des assistant.e.s maternel.le.s et salariés des services à la personne d’Ile-de-France :

01 42 03 88 14
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléchargez l’invitation gratuite :
http://www.salon-services-personne.com/salaries/

Salariés de TPE, assistantes maternelles, salarié.e.s du particulier employeur, vérifiez en un clic que vous êtes inscrit.e.s pour voter !

Les élections TPE se dérouleront du 28 novembre au 12 décembre. Si vous êtes assistantes maternelles, salarié.e.s du particulier employeur ou d’une entreprise de 11 salarié.e.s et moins, cette élection vous permettra de choisir ceux qui vous représenteront lors des négociations sur votre parcours professionnel, votre pouvoir d’achat et vos conditions de travail.

Début septembre les électeurs ont été destinataires d’un courrier les informant de l’organisation des élections TPE et de la réception futur du matériel de vote avec deux possibilités : le  vote électronique et le vote par correspondance.

Si vous n’avez rien reçu, vérifiez en un clic que vous êtes bien inscrit.e sur le site du ministère du travail : https://election-tpe.travail.gouv.fr/inscription

Vérifiez votre inscription avant le 26 septembre !

S’il s’avère que vous ne  l’êtes pas, n’hésitez pas à vous rapprocher de nous :
CFDT-Services
Patrick Varchaud : 01 48 10 68 58 / 06 88 21 06 33
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Salariés du particulier employeur : les ayants droit d'un employeur décédé pourront dorénavant faire les démarches de fin de contrat sans engager leur acceptation de succession

Ça y est ! Le Conseil constitutionnel a validé le 12 février dernier la loi relative à la modernisation et à la simplification du droit des procédures.

L’article 5 de cette loi, publiée au Journal Officiel le 17 février,  prévoit qu’en cas de succession d’un particulier employeur, les actes liés à la rupture du contrat de travail du salarié de l’employeur décédé (paiements des salaires et indemnités et remise des documents de fin de contrat) peuvent être accomplis par les ayants droit sans emporter leur acceptation de la succession. Les héritiers pourraient ainsi régler la fin de contrat des salariés dont le particulier employeur vient de décéder sans que ces actions signifient que les héritiers acceptent l’héritage, comme c’était la crainte jusqu’à maintenant.

Cette avancée s’inscrit dans les démarches portées par les partenaires sociaux, notamment la CFDT, pour que les salariés dont le particulier employeur décède puissent percevoir ses indemnités de fin de contrat, son dernier salaire et son attestation pour s’inscrire au chômage. Rappelons que nous avions déjà obtenu de Pôle Emploi que les salariés dont le particulier employeur est décédé puissent s’inscrire au chômage avec l’avis de décès délivré par la mairie et ses fiches de paie.

S'abonner à ce flux RSS

Outils


Bulletin d'adhésion


Partenaires

A propos