CASTORAMA - GROUPE KINGFISHER : disparition de métiers et délocalisation, la CFDT est sur ses gardes

Dans le cadre de la mise en œuvre de son « dispositif d’accompagnement des projets de transformation », Castorama, enseigne du groupe Kingfisher,  a engagé en juillet un projet d’accord de méthode concernant un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

Le dispositif d’accompagnement implique en effet la suppression des métiers de gestionnaires administratives, comptables au plus tard en juin 2019 (environ 170 salariés), et des assistantes RH sous 3 à 5ans (environ 80 salariées).

La CFDT s’inquiète aujourd’hui des reports successifs des réunions de négociation et des modifications du périmètre du PSE par une direction qui a, de surcroît, annoncé le 8 novembre la délocalisation en Pologne des services comptabilité et finance des sièges de toutes les enseignes du groupe Kingfisher.

Environ 500 salariés de Castorama sont concernées par le PSE. L’enseigne Brico Dépôt sera également impactée.

Pour la CFDT, ces suppressions d’emplois dans le cadre du PSE ne sont pas liées à des difficultés économiques mais à des stratégies de groupe pour une rentabilité poussée à l’extrême.

MIM, les salariés bientôt fixés sur leur sort !

Les salariés de MIM seront fixés sur leur sort mardi 28 février

La société MIM emploie plus de 1500 salariés et a cumulé au fil des ans une dette de 58 millions d’euros.

Mardi 28 février, le tribunal de commerce de Bobigny se prononcera sur l’avenir de cette enseigne. Six repreneurs sont en lice.

Un plan de sauvegarde de l’emploi est en cours de négociation et, d’ores-et-déjà la CFDT a indiqué qu’elle ne signera pas à n’importe quel prix. La sécurisation de l’avenir professionnel des salariés doit être plus que jamais une priorité.

Le secteur de l’habillement est particulièrement impacté par un contexte économique difficile : Vivarte, Defimode, Gap, MS Mode, Fabio Lucci, etc.

La CFDT, qui est majoritaire, sera présente au tribunal de commerce le jour du rendu de décision.

Si aucun des repreneurs n’est retenu, ce sont 1500 emplois qui seront supprimés et 217 magasins qui seront fermés.

  • Publié dans Commerce

Groupe #VIVARTE : STOP au strip-tease social décomplexé !

Halle aux vêtements, Halle aux chaussures, André, Kookaï, Chevignon, Pataugas, Minelli, San Marina, …

La CFDT se mobilise pour les salariés du groupe VIVARTE :

Rendez-vous lundi 23 janvier (jour du comité de groupe) à partir de 13h devant le siège social du groupe Vivarte, 28 avenue de Flandre 75019 (Métro Stalingrad, ligne 2 ou 5).

« La Fédération des Services [CFDT] est consternée de constater le mépris de la direction de Vivarte pour les instances de dialogue social. Alors que le comité de groupe a été repoussé à la fin de mois, la Direction a fait des annonces anxiogènes aux salariés qui sont déjà depuis des mois dans l'inquiétude de ne pas savoir où ils seront demain.

La Fédération des Services [CFDT] souhaite néanmoins une excellente année 2017 aux actionnaires et aux dirigeants du groupe Vivarte et à très bientôt car, ce qui est certain, c'est qu'ils auront à discuter avec la CFDT. Le dialogue social est un facteur de développement économique pour l'entreprise, il est grand temps de le comprendre. »

Olivier Guivarch, secrétaire général.

  • Publié dans Commerce
S'abonner à ce flux RSS

Outils


Bulletin d'adhésion


Partenaires

A propos