La CFDT fait un tabac chez Primark !

Les élections pour le comité social et économique viennent d’avoir lieu dans les nouveaux magasins Primark situés à Lille (290 salariés) et à Evry (164 salariés). Dans ces deux sites, la CFDT présentait pour la première fois des candidats aux élections et c’est un franc succès pour la CFDT. A Lille, la CFDT rafle les 9 postes à pourvoir avec un taux de participation de 76,5 % tandis qu’à Evry 7 salariés, 6 employés et 1 agent de maîtrise, représenteront la CFDT autour de la table.

Ces résultats améliorent la représentativité globale de la CFDT qui confirme sa première place et creuse l’écart avec les autres organisations syndicales.

Immobilier : la CFDT Odalys obtient 59,70% des voix au CSE

La toute jeune section CFDT Odalys Résidences, entreprise du secteur de l’immobilier, n’a pas ménagé ses efforts avec le soutien de la Fédération des Services et du syndicat commerce et services des Bouches-du-Rhône pour faire connaître la CFDT et convaincre les 700 salariés de voter pour ses candidats à l’élection du comité social et économique (CSE), nouvelle instance représentative qui fusionne dorénavant les missions des délégués du personnel, du comité d’entreprise et du CHSCT.

Les résultats sont là : la CFDT a obtenu 59,70 % des voix, loin devant FO (18,65%) et  la CFE-CGC (21,65%).

 

Représentativité : la CFDT première organisation syndicale dans les entreprises de Services à la Personne

Pour la première mesure de l’audience des organisations syndicales des salarié.e.s de la branche des entreprises de services à la personne, la CFDT arrive en tête avec près de 40% d’audience.

Ce résultat confirme l’implication de la CFDT dans les entreprises grâce à leurs militant.e.s et leurs délégué.e.s et renforce son implication dans le dialogue social de la branche qui a longtemps été déserté par nombre de partenaires sociaux.

La CFDT va donc continuer de tout mettre en œuvre pour améliorer l’environnement professionnel de ces salarié.e.s qui subissent trop souvent des conditions de travail difficiles, qui ont des salaires très bas et qui n’ont pas toujours la reconnaissance qu’elles et ils méritent.

Dans le cadre des négociations, les priorités de la Fédération des Services CFDT restent :

  • l’augmentation des minima conventionnels, y compris pour les emplois administratifs et d’encadrants qui n’ont pas encore de classification ;
  • le paiement des temps de déplacement et des indemnités kilométriques des intervenant.e.s à domicile qui représentent plus des trois quarts des salarié.e.s de la branche. La CFDT dénonce en effet la pratique d’« aération » des plannings de nombres d’entreprises qui fait que les intervenant.e.s se déplacent à leurs frais pour aller travailler.

La réalisation d’un rapport de branche comme le demande la CFDT serait l’une des étapes clés pour établir un diagnostic précis des besoins des 150 000 salarié.e.s du secteur.

S'abonner à ce flux RSS

Outils


Bulletin d'adhésion


Partenaires

A propos