[Communiqué] La CFDT-Carrefour lance sa campagne "Act for good"

Détournant la campagne « Act for Food » de Carrefour, la CFDT lance une campagne d’actions et d’information.

L’entreprise a entamé une transition alimentaire et se soucie du bien-être de ses clients (voir Act for Food) : c’est pertinent et légitime. Malheureusement, dans un même temps, la CFDT constate l’absence de projet social en direction des salariés. Il n’y a pas d’anticipation, de formations, de créations de passerelles vers d’autres emplois, ni de préservation de l’employabilité, … où sont les propositions de Carrefour sur ces thèmes ! La CFDT constate d’ailleurs que l’accord de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences du 30 juin 2015 n’a pas été respecté. Nous demanderons à l’entreprise d’apporter des explications à ce sujet.

Sur le plan humain, l’année 2018 est catastrophique : plus de 1 300 licenciements, des milliers de départs de l’entreprise via les PDV, ainsi que des cessions de magasins ! Et cela continue ! Carrefour vient de décider de fermer sa filiale MyDesign (71 licenciements programmés) et annonce aujourd’hui même le début d’un programme de réduction des m2 dans ses hypermarchés ! D’autre part, de nouveaux projets de cessions de magasins sont à prévoir ainsi que des réductions de l’activité non-alimentaire. Quant aux salariés non directement impactés, ils vont devoir faire face à un manque de moyen et une charge de travail accrue.

La « transition » mise en œuvre par Carrefour est donc brutale car trop rapide et non accompagnée. Elle ne permet pas aux salariés de gérer leur avenir professionnel. L’entreprise doit donc revoir sa copie et « agir pour le bien de tous ». Elle doit prendre désormais le temps de bâtir un projet social.

La CFDT a des propositions et n’exclue d’ici la fin de l’année aucun moyen pour les faire aboutir. En attendant des réponses concrètes, les militants CFDT iront durant les semaines qui viennent rencontrer les salariés afin de les informer de leurs droits et recours.

Contacts CFDT

Sylvain Macé
Délégué syndical de groupe Carrefour France
06 87 43 45 25

Bruno Moutry
Représentant syndical au comité de groupe
06 86 73 43 84

Voir aussi

Le communiqué de presse ci-joint

Il est du devoir de la CFDT de continuer à porter l'ambition d'une société plus juste et plus solidaire

Il est du devoir de la CFDT de continuer à porter l'ambition d'une société plus juste et plus solidaire*

03 small

Au deuxième tour des élections régionales, l'abstention a reculé mais trop d'électeurs choisissent l'extrême-droite dont les propositions sont indignes de notre pays et de son histoire.

Les appels à battre le FN ont été entendus mais il réalise son meilleur score, obtenant plus de voix qu’en 2002.

Et si les hommes et les femmes politiques (3 élues sur 17 présidences de région avec les départements et régions d’outre-mer) n’étaient ni les seuls, ni les principaux responsables de cet état de fait ? Si le « vivre ensemble » qui se délite nous renvoyait tous à nos propres devoirs ?

Pour faire société, vivre ensemble dans la confiance et le respect mutuel, curieux de l'autre, c'est à chacun de faire un pas.

En tant que militant CFDT,
c'est continuer à s'engager pour chacun et à agir pour tous.
Pour plus d'emplois, pour de meilleures conditions de travail,
pour la liberté et la justice sociale.

Syndicaliste et citoyen.ne, on s'y met tous !

* Tiré de la Résolution Générale 2015-2019 de la CFDT-Services

Pied small

Non au FN : on vote, on bloque !

Non au FN : on vote, on bloque !

02 small

Vote et fais voter, tout faire pour que le FN ne soit pas à la tête d'une région dimanche !

Dans les régions il nous appartient de faire valoir nos propositions et d’agir, selon la composition du Conseil Régional, en adversaires déterminés ou en contre-pouvoir exigeant.

Laisser progresser les idées du FN dans la société, c’est mettre les droits des femmes en danger, banaliser le racisme, casser l’action des associations pour l’insertion des personnes en difficultés, étouffer la culture, fragiliser la démocratie sociale avec le risque de la voir disparaître.

La CFDT n’est ni neutre ni partisane et en appelle au réflexe citoyen : glisser son bulletin de vote et ne pas voter pour un parti d’extrême-droite opposé au syndicalisme et au droit des salariés de s’organiser.

Syndicaliste et citoyenne 6 pied
S'abonner à ce flux RSS

Outils

Partenaires

A propos