CASTORAMA - GROUPE KINGFISHER : disparition de métiers et délocalisation, la CFDT est sur ses gardes

Dans le cadre de la mise en œuvre de son « dispositif d’accompagnement des projets de transformation », Castorama, enseigne du groupe Kingfisher,  a engagé en juillet un projet d’accord de méthode concernant un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

Le dispositif d’accompagnement implique en effet la suppression des métiers de gestionnaires administratives, comptables au plus tard en juin 2019 (environ 170 salariés), et des assistantes RH sous 3 à 5ans (environ 80 salariées).

La CFDT s’inquiète aujourd’hui des reports successifs des réunions de négociation et des modifications du périmètre du PSE par une direction qui a, de surcroît, annoncé le 8 novembre la délocalisation en Pologne des services comptabilité et finance des sièges de toutes les enseignes du groupe Kingfisher.

Environ 500 salariés de Castorama sont concernées par le PSE. L’enseigne Brico Dépôt sera également impactée.

Pour la CFDT, ces suppressions d’emplois dans le cadre du PSE ne sont pas liées à des difficultés économiques mais à des stratégies de groupe pour une rentabilité poussée à l’extrême.

Chambre de métiers de Haute-Savoie : zone de non-droit

A l’heure où l’apprentissage et la coopération internationale sont au cœur des préoccupations gouvernementales, le Président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de Haute-Savoie décide pour des raisons de répression syndicale de supprimer un poste en CFA et l’autre sur les relations internationales occupés par deux militants CFDT.

La raison de ces suppressions de poste est déguisée par des prétextes financiers alors que d’en le même temps, le Président distribue des primes et fait des recrutements via le Bon Coin(1).

Aujourd’hui la CFDT dénonce des décisions illégitimes de la part du président de la CMA 74, les conteste en Cour de Cassation devant le Conseil d’Etat et alerte le Préfet de Région sur l’irrégularité des décisions prises lors de l’assemblée générale du 19 octobre.

(1https://www.leboncoin.fr/offres_d_emploi/1186448736.htm

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse de la CFDT CMA 74.

Les partenaires sociaux du Commerce et de la Distribution et l’Etat s’engagent au service de l’emploi

La Fédération des Services CFDT qui a adhéré à cet EDEC (Engagements de l’Emploi et des Compétences) dès sa conception était présente le 3 octobre lors de la signature par la Ministre du travail Muriel Pénicaud et les partenaires sociaux de cet accord cadre national. Patricia Bigot et Chrystelle DERIEN, vice-présidentes des CPNEFP (Commission paritaire nationale de l'emploi et de la formation professionnelle) des branches Succursalistes de l’Habillement et Bricolage représentaient la Fédération.

Pourquoi et pour qui un EDEC ?

Tendances d’évolution :
  • La montée en puissance du numérique avec le développement des smartphones et des objets connectés. Le commerce connecté bouleverse les organisations : la digitalisation des points de vente engendre de nouvelles tâches, mais aussi de nouveaux métiers, et donc de nouvelles compétences ;
  • L’omnicanal qui conduit les acteurs du commerce de détail et de la distribution à s’adapter aux envies et impératifs d’achats du client qui devient le canal : il n’y a plus aucune coupure entre les canaux et le meilleur atout est la « data ».
  • Le shopping dans le cadre de pratiques collaboratives : le contexte économique incite à consommer différemment et favorise l’économie circulaire : crowdfunding, co-voiturage, dépôt-vente. 
S'abonner à ce flux RSS

Outils


Bulletin d'adhésion


Partenaires

A propos