Ponction des recettes fiscales dans les CCI : la CFDT-CCI appelle à manifester le 10 octobre

LE PILLAGE DES RESSOURCES DES CHAMBRES, CA SUFFIT !!!

Les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI), établissements publics gérés par des chefs d’entreprise et financés par un impôt prélevé sur les entreprises, ont déjà subi deux réformes territoriales depuis 2013. En perdant ¼ de ses établissements et 30% de ses effectifs, le réseau a déjà largement contribué à l’effort de redressement des comptes publics. Ces réorganisations se sont accompagnées d’une forte baisse de ressources (- 35%) imposée par les lois de finances successives avec pour conséquences :

  • des services désorganisés, des agents surchargés de travail, des situations de souffrance au travail qui se multiplient, à tel point que l'on peut parler de « syndrome France-Télécom » dans le réseau consulaire !
  • la perte importante d’expertise dans la formation et dans les missions d’appui aux entreprises est criante. Elle prive les TPE-PME (97% des entreprises) des services de proximité.

La nouvelle baisse de 17% de la recette fiscale (soit 150 Md’€) inscrite dans le projet de Loi de finances 2018 est LA PONCTION DE TROP !!!

Dans un contexte ou depuis 8 ans les agents subissent, la perte de leur pouvoir d’achat (gel du point d’indice, future hausse de la CSG), les présidents des Chambres annoncent dès à présent de nouvelles suppressions de postes dans le réseau.

La CFDT-CCI dénonce les contradictions du gouvernement entre sa volonté de relancer l’économie tout en réduisant drastiquement et sans discernement les moyens affectés aux acteurs économiques chargés de son développement sur les territoires.

La CFDT-CCI appelle les personnels des Chambres à manifester le mardi 10 octobre prochain sur l’ensemble du territoire national.

Contact Presse

Laurence Dutel, Secrétaire Générale CFDT-CCI
07 87 12 50 40 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Loi travail - De nouveaux droits pour tous : jeunes, salariés, agents de la fonction publique, travailleurs indépendants

La CFDT s’est opposée à la première version du projet de loi travail et a fait des contrepropositions.

Elle a été entendue puisque le texte répond désormais à la plupart des revendications de la CFDT.

S'abonner à ce flux RSS

Outils


Bulletin d'adhésion


Partenaires

A propos