Salariés de vente-privée.com en colère : la grève continue !

Un vent de colère des salariés souffle chez vente-privée.com depuis mercredi. Les grèves dans trois sites logistiques de la société (Ain, Seine-Saint-Denis) mobilisent encore aujourd’hui une bonne partie des équipes.

Cette mobilisation fait suite à l’annonce du montant de la participation qui se limitera à 10-15% d’un salaire mensuel net alors que la société a réalisé un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros.

La CFDT a décidé de maintenir la pression et appelle, en intersyndicale avec la CGT, à une mobilisation devant le siège de la société* le vendredi 20 avril, dès 9h.

La CFDT revendique qu’une prime exceptionnelle soit versée, et l’ouverture d’une véritable négociation pour discuter du montant ou d’une autre compensation.

 

* 249 avenue Président Wilson, 93200 Saint-Denis

Mouvement national des agents des chambres de métiers et de l'artisanat le 27 mars à l’appel de la CFDT

La Fédération des Services CFDT a déposé un préavis de grève nationale auprès de l’APCMA* et appelle l’ensemble des agents des CMA à se mobiliser  le mardi  27 mars 2018.

La réforme de l’apprentissage, avec l’externalisation des CFA, et le projet de loi « Pacte », avec la perte de missions de service public, laissent présager de lourdes conséquences pour l’emploi.

La CFDT, première organisation syndicale dans le réseau des CMA, s’inquiète sur trois principaux éléments :

  • Les CFA pourraient être dotés d’une personnalité morale autonome : combien d’agents des CMA  pourraient « glisser » vers des associations loi de 1901 ou structures assimilées et quitter le réseau ? 
  • Les projets de suppression de l’enregistrement des contrats d’apprentissage par les CMA, la disparition des centres de formalités des entreprises avec la dématérialisation totale des formalités à l’horizon 2022, la mise en place du registre unique des métiers  qui pourraient entrainer plusieurs centaines suppressions de poste.
  • Le devenir des stages SPI (stages de préparation à l’installation qui sont actuellement obligatoires).

La perte de missions régaliennes et de service public de proximité  provoquera, à terme, le départ de plus de six mille agents sur un total de 11 000.

A ce contexte, s’ajoutent le gel de la valeur du point depuis 2010, la dégradation constante des conditions de travail et la baisse du pouvoir d’achat des agents des CMA qui n’ont même pas bénéficié  des  mécanismes  de rattrapage du pouvoir d’achat et des revalorisations octroyés aux fonctionnaires ces dernières années.

Par ailleurs, la CFDT déplore les réponses du Ministre en charge du secteur de l’artisanat à sa demande de revalorisation de la valeur du point  car elles démontrent une parfaite méconnaissance des réalités des agents.

Ce mouvement national constitue un premier message d’alerte pour la sauvegarde des emplois et des établissements publics du réseau des CMA.

 

* Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat qui est la tête du réseau des CMA.

Retour sur la mobilisation des salariés de Carrefour avec la CFDT

Près de 400 salariés de Carrefour, venus de toute la France, se sont rassemblés devant le centre commercial de la Place d'Italie pour protester contre les conditions du plan de restructuration du Groupe Carrefour et l'impact sur le pouvoir d'achat et les droits des salariés concernés par les mises en location-gérance des magasins. 

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, est venu soutenir les salariés et l'équipe de la CFDT Carrefour dont il a rappelé les revendications "Il faut une année blanche sur le versement des dividendes. Mais au-delà de ça le combat se mène aussi sur la question du devenir de chaque salarié. Il faut garantir le parcours professionnel des salariés dont l'emploi va être menacé, avec de vraies mesures d'accompagnement et de reclassement au sein du groupe".

Une délégation CFDT, composée entre autres du secrétaire général de la CFDT-Services Olivier Guivarch et de Sylvain Macé, délégué syndical de groupe, a été reçue dans l'après-midi à la Fédération du commerce et de la distribution (FCD). 

Lors de cette rencontre, la CFDT a insisté sur :

  • L’absence d’anticipation aux transformations du modèle économique.
  • La vulnérabilité et l’angoisse vécues par beaucoup de salariés face aux perspectives inconnues.
  • Geste symbolique en fin de rdv : la cfdt a remis les accords d’entreprise Carrefour dénoncés par la mise en location gérance ainsi que l’état des lieux du parc des magasins Carrefour Market (120 magasins en location gérance en 10 ans, 5000 salariés)

La FCD n'a pas voulu réagir précisément à la situation d’un adhérent de sa fédération, et la CFDT le comprend bien. La FCD est néanmoins partante pour réfléchir sur du dialogue social adapté aux réseaux de franchise et d’indépendants de type coopératif et conçoit que la branche doit être plus attentive aux difficultés de certains cadres en situation de reconversion ou repositionnement, notamment en cas de départs volontaires dans les sièges sociaux.

Dans un communiqué diffusé le jour de cette première grande mobilisation, le comité directeur  UNI Commerce, l'un des secteurs de l'organisation syndicale internationale Uni Global Union a affiché sa solidarité avec les salariés du groupe.

 

Voir le reportage de la CFDT : Paroles de salariés adhérents CFDT de Carrefour 

Lire le communiqué de presse de l'appel à mobilisation

Lire le communiqué de l'organisation syndicale internationale Uni Global Commerce

Signer la pétition pour que les dividendes des actionnaires soient plutôt utilisés à l'accompagnement des salariés

 

IMG 3777

Voir la vidéo 

S'abonner à ce flux RSS

Outils


Bulletin d'adhésion


Partenaires

A propos