Face à 75% des salariés en grève, FDG Group décide de rouvrir les négociations

L’intersyndicale CFDT –CGT-CFE/CGC et FO a appelé les salariés à la grève suite à des négociations annuelles obligatoires infructueuses dans l’entreprise de commerce de gros FDG Group. Lundi et mardi, ce sont 75% des 680 salariés  qui se sont mobilisés dans six sites de l’entreprise répartis dans toute la France.

Principales revendications de l’intersyndicale :
  • 4% d'augmentation pour l'ensemble du personnel ;
  • 1000 € de gratification en compensation des promesses non tenues depuis 7 ans.

«  L’entreprise a distributé des dividendes de 8 millions aux actionnaires cette année et la revente de la société au cm cic de plus du double du prix d'achat montre que FDG Group est en bonne santé et peut largement remercier les salariés pour ses résultats. Notre mobilisation a permis d’amener la direction à reprendre les négociations le 27 juin, nous cessons le mouvement ce soir avec la promesse de véritables propositions de la direction.» explique Laurent Cassina, délégué CFDT.

Amazon : les salariés en grève illimitée à Lauwin Planque, Orléans et Montélimar

A l’appel de la CFDT, les salariés des plateformes logistiques de Lauwin Planque (Hauts-de-France), Orléans (Centre) et Montélimar (Auvergne-Rhône-Alpes) ont décidé de cesser leur travail pour une grève illimitée pour marquer leur mécontentement sur les propositions de la direction dans le cadre de la négociation annuelle obligatoire.

Les salariés revendiquent :

  • l'augmentation des budgets "ASC" des CE à 1.5% de la masse salariale,
  • l'ouverture d'une négociation sur le travail de nuit permanent,
  • la suppression de la nouvelle grille de classification et l'application de la classification de la convention collective,
  • l’augmentation générale des salaires, pour chaque CSP, +6%.

Ce matin, ils étaient une centaine à Lille ainsi qu’à Orléans à avoir répondu à l’appel à la mobilisation.

PLG Grand Ouest, la CFDT fait revenir la direction à la table de négociation

Suite au débrayage massif sur toute les plates-formes et agences PLG Grand Ouest (PLG GO), le jeudi 23 et le vendredi 24 mars, la direction a accepté de revenir à la raison avec une autre proposition sur la table de négociation.

Cette réunion aura lieu mercredi 29 mars à 8h30.

Pour la CFDT, une sanction financière n'est pas un remède pour lutter contre l’absentéisme.

C'est pourquoi, les nouvelles conditions de présence pour l'obtention de 100% de la prime devront être purement et simplement abandonnées.

Nous comptons sur vous pour rester attentifs aux nouvelles propositions de la direction !

Dernière minute

Nous apprenons il y a quelques instants que la CFDT a obtenu 100% des voix au 1er tour des élections chez BEPCO.

S'abonner à ce flux RSS

Outils

A propos