Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Lot : le procès de la liberté d’expression syndicale (m.à.j)

Les militants CFDT des chambres de métiers et de l'artisanat (CMA) se mobilisent pour soutenir la déléguée syndicale #CFDT de la CMA du Lot. Elle est convoquée au tribunal correctionnel de Cahors suite à une plainte du président de la CMA 46 pour « complicité de diffamation ». Pas touche à la liberté d'expression syndicale !

Voir aussi

Le communiqué ci-dessous

En savoir plus

@France3MidiPy a fait le déplacement pour recueillir le témoignage de Dorothée Brunie, enseignante CFA et déléguée #CFDT, convoquée au tribunal de Cahors suite à la plainte du Président de la CMA du Lot. (à 2'54) :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/emissions/jt-1213-midi-pyrenees

Salariés de vente-privée.com en colère : la grève continue !

Un vent de colère des salariés souffle chez vente-privée.com depuis mercredi. Les grèves dans trois sites logistiques de la société (Ain, Seine-Saint-Denis) mobilisent encore aujourd’hui une bonne partie des équipes.

Cette mobilisation fait suite à l’annonce du montant de la participation qui se limitera à 10-15% d’un salaire mensuel net alors que la société a réalisé un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros.

La CFDT a décidé de maintenir la pression et appelle, en intersyndicale avec la CGT, à une mobilisation devant le siège de la société* le vendredi 20 avril, dès 9h.

La CFDT revendique qu’une prime exceptionnelle soit versée, et l’ouverture d’une véritable négociation pour discuter du montant ou d’une autre compensation.

 

* 249 avenue Président Wilson, 93200 Saint-Denis

Mouvement national des agents des chambres de métiers et de l'artisanat le 27 mars à l’appel de la CFDT

La Fédération des Services CFDT a déposé un préavis de grève nationale auprès de l’APCMA* et appelle l’ensemble des agents des CMA à se mobiliser  le mardi  27 mars 2018.

La réforme de l’apprentissage, avec l’externalisation des CFA, et le projet de loi « Pacte », avec la perte de missions de service public, laissent présager de lourdes conséquences pour l’emploi.

La CFDT, première organisation syndicale dans le réseau des CMA, s’inquiète sur trois principaux éléments :

  • Les CFA pourraient être dotés d’une personnalité morale autonome : combien d’agents des CMA  pourraient « glisser » vers des associations loi de 1901 ou structures assimilées et quitter le réseau ? 
  • Les projets de suppression de l’enregistrement des contrats d’apprentissage par les CMA, la disparition des centres de formalités des entreprises avec la dématérialisation totale des formalités à l’horizon 2022, la mise en place du registre unique des métiers  qui pourraient entrainer plusieurs centaines suppressions de poste.
  • Le devenir des stages SPI (stages de préparation à l’installation qui sont actuellement obligatoires).

La perte de missions régaliennes et de service public de proximité  provoquera, à terme, le départ de plus de six mille agents sur un total de 11 000.

A ce contexte, s’ajoutent le gel de la valeur du point depuis 2010, la dégradation constante des conditions de travail et la baisse du pouvoir d’achat des agents des CMA qui n’ont même pas bénéficié  des  mécanismes  de rattrapage du pouvoir d’achat et des revalorisations octroyés aux fonctionnaires ces dernières années.

Par ailleurs, la CFDT déplore les réponses du Ministre en charge du secteur de l’artisanat à sa demande de revalorisation de la valeur du point  car elles démontrent une parfaite méconnaissance des réalités des agents.

Ce mouvement national constitue un premier message d’alerte pour la sauvegarde des emplois et des établissements publics du réseau des CMA.

 

* Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat qui est la tête du réseau des CMA.

S'abonner à ce flux RSS

Outils

Partenaires

A propos