Romain MICHELON

URL du site internet:

Elections CSE - la CFDT en forme olympique à TUI

Le premier tour des élections CSE vient de se terminer à TUI, plaçant la CFDT 2ème organisation syndicale du « N°1 mondial » des agences de voyages.

Citius – Plus rapide

En à peine 2 ans, la CFDT est passé d’une organisation minoritaire, importée de la cession de Transat France à TUI, à une organisation reconnue par les salariés (dans une entreprise qui en compte plus de 1000) pour son action efficace et son implication.

Altius- Plus haut

La CFDT a profité de la cession pour tirer les droits de tous les salariés vers le haut, négociant l’importation d’avantages obtenus à Transat, en partageant son savoir-faire pour les nouveaux dossiers et en défendant tous les salariés.

Fortius – Plus fort

Les élections sont aussi l’opportunité pour une équipe de se consolider, de convaincre de nouveaux adhérents, d’informer et de se donner des objectifs pour de meilleures conditions de travail au sein de l’entreprise. La nouvelle équipe CFDT sera de taille pour les prochains challenges à TUI.

La Fédération apporte tout son soutien à l’équipe, accompagnée par leur capitaine exceptionnelle Stéphanie, et les remercie de porter les valeurs et les couleurs de la CFDT.

La Fédération remercie aussi le syndicat CFDT Hôtellerie Tourisme Restauration Ile-de-France pour sa participation indispensable à ce résultat.

NB : le quorum n'ayant pas été atteint dans le 1er collège (Employés) un 2nd tour sera organisé le 12 décembre 2018 de 9h à 13h.

En savoir plus

TUI emploi près de 1400 salariés en France.

Lors des dernières élections, en 2016, avant la fusion avec Transat France, la représentativité (poids de signature) des différents syndicats était :
  • CGT 63,9% (-13,5%),
  • FO 21,7% (-2,3%),
  • CFE-CGC 14,4% (-14,4%).

Avec 76.34%, la CFDT ne fait pas de quartiers chez Unibail

Les 750 salariés de l’entreprise spécialisée dans l’immobilier commercial ont voté pour choisir leur représentants au comité social et économique, composé de 14 titulaires et 14 suppléants.

76.34% des votants se sont prononcés en faveur des candidats présentés par la CFDT (+17%), y compris les cadres qui comptent 10 élus.

FO perd 4,4%, la CFTC 0,9% et la CFE-CGC a disparu.

Bravo à toute l'équipe CFDT.

Les résultats

  • CFDT 76,34%
  • CFTC 14,51%
  • CGT-FO 9,15%

[Communiqué] La CFDT-Carrefour lance sa campagne "Act for good"

Détournant la campagne « Act for Food » de Carrefour, la CFDT lance une campagne d’actions et d’information.

L’entreprise a entamé une transition alimentaire et se soucie du bien-être de ses clients (voir Act for Food) : c’est pertinent et légitime. Malheureusement, dans un même temps, la CFDT constate l’absence de projet social en direction des salariés. Il n’y a pas d’anticipation, de formations, de créations de passerelles vers d’autres emplois, ni de préservation de l’employabilité, … où sont les propositions de Carrefour sur ces thèmes ! La CFDT constate d’ailleurs que l’accord de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences du 30 juin 2015 n’a pas été respecté. Nous demanderons à l’entreprise d’apporter des explications à ce sujet.

Sur le plan humain, l’année 2018 est catastrophique : plus de 1 300 licenciements, des milliers de départs de l’entreprise via les PDV, ainsi que des cessions de magasins ! Et cela continue ! Carrefour vient de décider de fermer sa filiale MyDesign (71 licenciements programmés) et annonce aujourd’hui même le début d’un programme de réduction des m2 dans ses hypermarchés ! D’autre part, de nouveaux projets de cessions de magasins sont à prévoir ainsi que des réductions de l’activité non-alimentaire. Quant aux salariés non directement impactés, ils vont devoir faire face à un manque de moyen et une charge de travail accrue.

La « transition » mise en œuvre par Carrefour est donc brutale car trop rapide et non accompagnée. Elle ne permet pas aux salariés de gérer leur avenir professionnel. L’entreprise doit donc revoir sa copie et « agir pour le bien de tous ». Elle doit prendre désormais le temps de bâtir un projet social.

La CFDT a des propositions et n’exclue d’ici la fin de l’année aucun moyen pour les faire aboutir. En attendant des réponses concrètes, les militants CFDT iront durant les semaines qui viennent rencontrer les salariés afin de les informer de leurs droits et recours.

Contacts CFDT

Sylvain Macé
Délégué syndical de groupe Carrefour France
06 87 43 45 25

Bruno Moutry
Représentant syndical au comité de groupe
06 86 73 43 84

Voir aussi

Le communiqué de presse ci-joint

Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Lot : le procès de la honte

L’audience du tribunal correctionnel a eu lieu ce matin à Cahors.

Étaient jugés pour diffamation le journaliste de la Vie Quercynoise avec son directeur de publication et la déléguée syndicale CFDT de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Lot (CMA 46) pour complicité de diffamation.

En cause un article de presse paru en novembre 2014 qui relayait le mécontentement du personnel à l’occasion d’une soirée organisée par la CMA 46 (voir communiqué CFDT du 7 septembre 2018).

En présence de nombreux agents de la CMA 46 et de représentants nationaux et régionaux de la CFDT, venus en soutien à la déléguée syndicale, l’audience a duré plus de deux heures.

Les débats ont porté dans un premier temps sur la forme mais aussi au fond sur l’exercice de la liberté de la presse, la liberté d’expression et le droit syndical.

L’affaire a été mise en délibéré et le jugement sera rendu le 25 octobre 2018 en audience publique.

Pour la CFDT, ce procès inédit est révélateur de pratiques iniques et arbitraires dans un établissement public qui ne respecte ni les agents ni ses obligations en matières de dialogue social et de respect des textes.

Pour la CFDT, ces comportements font honte aux CMA qui sont des établissements publics, confrontés actuellement à des enjeux majeurs, avec les lois « Liberté de choisir son avenir professionnel » et « PACTE » nécessitant une cohésion de tous les acteurs du réseau

Une délégation CFDT a été reçue par le Préfet du Lot dans l’après-midi pendant laquelle elle a présenté des propositions pour la reprise du dialogue social et a demandé un réel exercice de la tutelle sur cette chambre consulaire.

S'abonner à ce flux RSS

Outils

Partenaires

A propos