Go Voyage : la grève de la fin

Spécial Go Voyage : la grève de la fin

Les salariés de Go Voyages-eDreams-Odigeo sont dans une situation critique. Une salariée démarre même une grève de la faim ce lundi 22 mai 2017.

La désespérance de ces salariés est la conséquence de 6 ans de politique de réduction des effectifs, de dégradation des conditions de travail, de déliquescence programmées de l’activité de l’entreprise en France.

A l’origine, la fusion et le rapprochement entre les 3 marques Edreams, OPODO et GOVOYAGES en 2011 faisait rêver le monde du Tourisme, les investisseurs comme les salariés.

Mais pour les 480 salariés de GOVOYAGES et OPODO, la fusion devient un pandémonium. La stratégie du groupe mondial est de décentraliser dans les pays où la main d’œuvre est à bas coût : Espagne, Maroc, Inde.

Les salariés sont poussés vers la sortie coûte que coûte : mise en place d’objectifs inatteignables, pressions et harcèlements sur les salariés, suppression des avantages sociaux, gel des embauches, et management incompétent.

En 2015, le PSE a supprimé 116 postes sur les 290 restant.

La direction justifie son action via un souci de sauvegarde de la compétitivité, invoquant le refrain bien connu des lois françaises contraignantes et de salariés trop avantagés.

Aujourd’hui, les 105 salariés rescapés sont à bout de souffle et se retrouvent dans une situation ubuesque : dépourvus de leurs outils de travail délocalisés ou sans commande, ils sont inoccupés. C’est notamment le cas de 3 salariés protégés dont l’Inspection du travail a refusé le licenciement.

La CFDT apporte son soutien à l’équipe, rappelle à la direction l’obligation de l’employeur de maintenir leur employabilité –notamment par la formation- et exige un traitement digne des salariés de Go voyages.

Laissez un commentaire

Attention, merci d'indiquer vos nom, prénom et votre adresse email réelle (éventuellement votre page web réelle). Les abus seront supprimés !

De même, votre commentaire doit être en relation directe avec l'article.

Si vous n'êtes pas adhérent à la CFDT, merci d'indiquer votre lieu de travail afin de vous orienter au mieux.

Pour des réponses plus rapides ou plus précises, merci de contacter directement votre syndicat CFDT.

Outils

A propos