Chambres de Métiers et de l'Artisanat

Grève à la Chambre de Metiers Basse-Normandie

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les salariés de la CMAR BN seront en grève le lundi 2 décembre 2013 !

Flash actu : « 75 % de grévistes hors CFA – l’ensemble des chefs de services est en grève ! »

Les salariés de la CMAR-BN sont en colère et pensent que les élus et la direction n’ont pas tenu leurs engagements.
Les salariés constatent que la fusion des CMA14, CMA61 et de la CRMA est un échec alors qu’elle devait nous permettre de mutualiser les coûts de fonctionnement.

Comment se fait-il que l’on nous annonce aujourd’hui :
  • 15 postes supprimés (12 titulaires et 3 CDD),
  • les départs à la retraite non remplacés,
  • un budget prévisionnel 2014 avec un déficit de 900 000 €.

Quelles sont les vraies causes de cette dégradation des finances et de l’ambiance de travail à la CMAR BN ? La baisse des aides publiques est pourtant la même pour toutes les CMA et nous bénéficions du soutien financier fort et durable de la Région Basse-Normandie.

Nous nous interrogeons sur :
  • les choix de gouvernance qui ont été pris depuis 2011,
  • le manque d’anticipation,
  • le manque de vision à moyen terme et de projets fédérateurs,
  • les raisons de l’affrontement en 2012 entre le Président et son secrétaire général,
  • la guerre perpétuelle entre les élus ou les clans se font et se défont,
  • des élus qui n’ont pas mesuré ce qu’était une fusion et qui garde une vision départementale.
Nous faisons de notre côté le constat de certains dysfonctionnements :
  • la réorganisation permanente de la CMAR incompatible avec une réelle efficacité des services,
  • les économies d’échelle annoncées mais non concrétisées,
  • les prises de décisions lentes et paralysante liées à un fonctionnement pyramidal sans aucune délégation de responsabilités aux directeurs et/ou aux chefs de service qui ont été nommés.

Nous pensons que les licenciements ne sont pas une solution dans une entreprise de service public où le savoir-faire et la disponibilité du personnel sont la garantie de la qualité du service rendu aux artisans et aux jeunes en formation.

En conclusion, nous insistons sur l’extrême inquiétude des salariés suite au discours officiel en profond décalage avec les décisions prises. En effet il y a quelques semaines, on nous annonçait des difficultés surmontables sans licenciements.

Le budget prévisionnel 2014 qui va vous être soumis ne prend pas en compte le coût du plan de licenciement ; le déficit de 900 000 € n’est donc pas solutionné. Quand il sera intégré au prévisionnel, le déficit 2014 sera plus important.

Nous vous demandons d'attendre le rapport de l’IGF pour prendre des décisions. Nous demandons l’arrêt du plan de licenciement. Nous demandons que soit déterminé la part de responsabilité de chacun et que les élus d’agissent en conséquence.

Les salariés en grève
Syndicat CFDT de la CMAR BN
Gilles PEYRON
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Journée d'action à la Chambre de Métiers 64 : 93% de grévistes et l’ouverture des négociations

Communiqué  du 25 novembre  2013

Les personnels de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat 64 étaient en grève le 25 novembre 2013.

93 % des agents de Pau et de Bayonne ont participé à cette mobilisation sans précédent à la Chambre de Métiers.

Les raisons de cette grève étaient les plans de licenciements et de suppression de services annoncés brutalement le 15 novembre par la direction sans aucune consultation des personnels et de leurs représentants.

Une délégation CFDT a été reçue en début d’après-midi par le préfet du département en présence de la DIRECCTE. La direction de la Chambre de Métiers a ensuite reçu les représentants du personnel.

A l’issue de l’entretien, les agents ont obtenu :
  • l’annulation de la réunion de la CPL (Commission Paritaire Locale) du 26 novembre qui devait se prononcer sur le plan de licenciements avant l’assemblée générale de la CMA,
  • la suspension des projets de licenciements, de suppressions de postes et de services,
  • Et la mise en place imminente d’une médiation et l’organisation d’une expertise financière et organisationnelle de la CMA.

Conclusion :

Pour la CFDT, cette journée d’action a permis de stopper les projets iniques qui auraient eu pour effet d’enclencher le démantèlement de cet établissement public, mais elle a aussi permis d’ouvrir enfin des négociations.

Contact presse D. VOUILLAT
Équipe nationale CFDT CMA
06 09 13 02 81

La CFDT dépose un préavis de grève dans la Chambre de Métiers des Pyrénées Atlantiques

Communiqué du 20 novembre 2013

La CFDT chambre de métiers et de l’artisanat a déposé un préavis de grève pour le LUNDI 25 NOVEMBRE PROCHAIN.

La CFDT a pris connaissance vendredi dernier d'un plan de suppression de 10 % des postes à la Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Pyrénées Atlantiques (CMA 64). Ce plan doit être présenté à l'assemblée générale de la chambre de métiers et de l'artisanat des Pyrénées Atlantiques qui doit se tenir lundi 25 novembre à Pau.

Est également programmée la disparition de plusieurs services de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat 64 ce qui remet en cause plusieurs missions de service public assumées jusqu'alors par cette chambre consulaire.

La CFDT estime que la situation actuelle de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat 64 résulte avant tout d'un problème de gouvernance avec des investissements sans aucune vision à long terme, une absence de respect des règles statutaires pour la gestion des personnels, une restructuration confuse et des méthodes brutales de gestion des ressources humaines.

Pour la CFDT, les agents de cette structure ne doivent pas être la variable d’ajustement des difficultés budgétaires.

La CFDT estime que le dialogue social est aujourd’hui plus que jamais, nécessaire voire incontournable dans cet établissement public et qu’il est encore temps d’engager des discussions pour élaborer des propositions de sauvegarde des emplois à la Chambre de Métiers et de l'Artisanat 64 et pour apporter des solutions pérennes aux déficits constatés.

La CFDT appelle à un rassemblement des salariés de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat 64 le LUNDI 25 NOVEMBRE à partir de 10 heures devant le site de Bayonne et l'après midi à 14 heures devant le siège à Pau.

Contact presse D.VOUILLAT
Equipe nationale CFDT CMA 06 09 13 02 81

La Chambre de Métiers des Pyrénées Atlantiques s'alarme !

Communiqué du 7 novembre 2013

Rappel :

Les représentants CFDT la CMA 64 n’ont pris connaissance que le 18 septembre dernier de la mise en demeure que le Conseil Régional d'Aquitaine a adressé à la CMA 64 le 19 juillet dernier.

Ce courrier évoquait la remise en cause au 1er janvier 2014 de la convention quinquennale de financement du CFA de la CMA 64 si un "plan de retour à l'équilibre" n'était pas présenté avant le 1er octobre prochain.
La direction demandait le 2 octobre au Conseil régional un délai de trois semaines pour la présentation de ces mesures.

La situation actuelle

Face à cette menace qui pourrait conduire à la disparition de nombreux emplois à la CMA 64, la CFDT a immédiatement réagi et a aussitôt demandé l’ouverture de négociations.

A ce jour, les salariés et leurs représentants n’ont eu accès à aucune information sur les projets en préparation.

Moins de trois semaines avant l’assemblée générale de la CMA 64 qui devrait se prononcer sur le devenir des emplois, la CFDT fait le constat amer du refus affligeant de la direction de travailler à l’organisation d’une table ronde.

Ce mutisme, dans un contexte déjà difficile , fragilise un peu plus l’ensemble du personnel qui risque d’être à nouveau confronté dans les prochains jours à des décisions violentes et brutales qui pourraient, pour certains, remettre en cause leur carrière à la CMA 64.

D’autre part, malgré des alertes répétées de la CFDT, le silence de la préfecture de Région qui assure la tutelle de la chambre de métiers 64 amplifie l’inquiétude des salariés.

La CFDT estime que le dialogue social est aujourd’hui plus que jamais, nécessaire voire incontournable et qu’il est encore temps d’engager des discussions pour élaborer des propositions de sauvegarde des emplois à la CMA 64 et pour apporter des solutions pérennes aux déficits constatés avant que des décisions unilatérales et irréversibles ne soient engagées.

Contact presse 06 09 13 02 81

Des employeurs des chambres de métiers et de l’artisanat sanctionnés pour non-respect du droit

Communiqué de presse du 4 novembre  2013

La CFDT chambre de métiers obtient l’annulation du licenciement de contractuels de la CMA 76 et leur réintégration.

Le 22 octobre dernier, le tribunal administratif de Rouen a rendu sa décision suite aux recours engagés en avril 2011 par deux contractuels du CFA de la chambre de métiers et de l’artisanat de la Seine Maritime dont le contrat n’avait pas été renouvelé.

Le tribunal a annulé ces licenciements et a ordonné la réintégration des agents sous astreinte avec effet rétroactif au 1er juillet 2011. Il a également condamné la CMA 76 au versement d’une somme de 1000 € à chaque contractuel.

Soutenus par la CFDT chambre de métiers, ces deux agents sont ainsi rétablis dans leurs droits deux ans après leur licenciement.

Cette décision met en lumière les pratiques de nombreux dirigeants de CMA qui ne respectent pas les règles statutaires concernant les personnels contractuels, notamment pour la durée de leur contrat ou pour les conditions de leur renouvellement.

Dans plusieurs CMA, des actions similaires sont engagées par la CFDT car les contractuels sont devenus ces dernières années des "variables d’ajustement budgétaire" et ce au détriment des missions de service public qu’ils assument.

C'est le cas à la CMA des Landes où des recours viennent d'être déposés auprès du tribunal administratif de Pau le 31 octobre par quatre agents contractuels de cette chambre de métiers.

La CFDT Chambre de Métiers qui dénonce ces pratiques inacceptables dans des établissements publics, a également saisi le ministère de l’artisanat sur les dérives constatées pour l’embauche de cette catégorie de personnels qui représente près de 30 % des agents de chambre de métiers.

Contact presse : 06 77 71 13 24 / 06 09 13 02 81
Courrier électronique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Outils

Partenaires

A propos