Solidarité avec les travailleurs licenciés par Castorama en Pologne : signez la lettre adressée au PDG de Kingfisher !

NSZZZ Solidarnosc Commerce organise les travailleurs de Castorama en Pologne. Castorama est une marque de Kingfisher PLC, une multinationale britannique spécialisée dans le bricolage, qui emploie 12.000 personnes dans 80 magasins en Pologne.

L'employeur a intensifié ses activités antisyndicales depuis septembre 2018 et a récemment licencié 10 militants syndicaux chez Castorama Pologne, dont Wojciech Kasprzyk, le président du syndicat Solidarnosc (Solidarité) Castorama Pologne.

L'employeur a tenté de justifier les licenciements en invoquant le fait  « d'exercer des activités qui portent préjudice à l'entreprise » et « de nuire à l'image de l'employeur ». Toutefois, les militants utilisaient simplement les plateformes Internet et les médias sociaux pour aider les travailleurs et les syndiquer.

Nos collègues en Pologne ont pris des mesures pour faire réintégrer les travailleurs et faire respecter les droits syndicaux.

UNI COMMERCE, syndicat international qui représente vingt millions de salariés de 150 pays et auquel est affilié la Fédération des Services, a  écrit une lettre au PDG de Kingfisher pour demander la réintégration des travailleurs licenciés, mais l'entreprise n'a pas encore réagi.

Participez à la campagne, signez la lettre et faites passer le mot !

Une victoire en Pologne signifierait beaucoup non seulement pour les travailleurs polonais de Castorama, mais aussi pour les 78.000 travailleurs employés par les entreprises du Groupe Kingfisher (Castorama, B&Q, Brico Dépôt, Screwfix et Koctas) dans 10 pays d'Europe, en Russie et en Turquie. Nous pouvons faire la preuve de notre pouvoir et faire savoir à l'entreprise qu'elle doit respecter la liberté syndicale !

Vous pouvez accéder et participer à la campagne sur :

https://www.labourstartcampaigns.net/show_campaign.cgi?c=4253

 

Les élus CFDT INDITEX en intersyndicale européenne ont porté leurs revendications à Bruxelles

78131207 10217887295467327 3107341317475139584 o

 

Les militants CFDT du groupe Inditex (Zara, Massimo Dutti, Oysho, etc) étaient à Bruxelles le 3 décembre 2019 pour manifester en intersyndicale européenne dans le cadre de comité de groupe européen.

L'intersyndicale a lancé un appel aux autres organisations syndicales européennes pour un plan d’actions transnationales.

Les organisations syndicales signataires s’engagent à défendre les revendications ci-dessous et à être solidaires les uns des autres dans la lutte des travailleuses et travailleurs d’Inditex.

➢ Modification du système de rémunération
➢ Standardisation de la structure de rémunération au niveau européen
➢ Salaires fixes au-dessus des barèmes sociaux
➢ Transparence des salaires (notamment le commissionnement online)
➢ Fin des contrats précaires
➢ Paiement mensuel des heures supplémentaires
➢ Déploiement des pointeuses à l’ensemble des pays européens

Forte mobilisation des salariés de l’enseigne La Halle

A Châteauroux, Gisors, Albi, Saint-Lô, Honfleur, Romilly, Béziers, Sarreguemines, Rochefort, Tours, Barjouville, Vernon, Dignes-Les-Bains, Issoudun, etc., les salariés de l’enseigne d’habillement La Halle ont décidé de participer aux deux jours de mobilisation lancés à l’appel de la CFDT pour dénoncer ce qu’ils vivent comme une humiliation : 0% d’augmentation et une participation qui n’ira pas au-dessus de 13 euros brut. « Non au manque de reconnaissance », « Ras-le-Bol » « Aux yeux de La Halle les salariés valent que dalle ! » pouvait-on lire ce vendredi 29 novembre, sur les pancartes et t-shirts des grévistes déterminés et soutenus par le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger.

La CFDT revendique :

  • Une meilleure reconnaissance pour les salariés
  • une augmentation de 1,5% pour tous les salariés
  • une prime Macron de 300 euros

Retour en images de ctte mobilisation inédite sur la page Facebook de la CFDT Vivarte 

LB

La CFDT atteint les sommets chez Skis Rossignol avec un score de 89,29% aux élections

Il y a à peine trois ans, la CFDT faisait ses premiers pas chez Ski Rossignol, entreprise qui emploie selon les saisons entre 400 et 450 personnes. L’équipe avait en ligne de mire les sommets et elle s’est donné les moyens de les atteindre. « Nous rendons compte régulièrement de ce que nous faisons et les salariés y sont très sensibles. Nous avons créé une page Facebook et nous diffusons un journal » explique Yann Colliat, cadre informaticien à Grenoble et délégué syndical CFDT. Une bonne stratégie puisque l’équipe a obtenu 89,29% face à une CGT qui a dévalé la pente à vitesse grand V. La participation des salariés (82%) a été très forte. Une double victoire pour la CFDT.  

La CFDT progresse de 18 points et devient le deuxième syndicat chez Camaïeu !

La CFDT est très loin d'avoir pris une veste au premier tour des élections pour la mise en place du comité social et économique. Les 3207 salariés de l'enseignement d'habillement étaient invités à élire leurs représentants. Quatre organisations ont présenté des candidats. L'équipe CFDT enregistre la progression la plus forte et se place en deuxième position avec un score de 32.42%, juste derrière le syndicat UPAE, syndicat interne sur la pente descendante.

La participation des salariés n'ayant pas été assez forte, le second tour aura lieu le 5 décembre. D'ici là, l'équipe CFDT continue sa campagne sur le terrain avec le soutien de la Fédération des Services. 

Pour suivre l'actualité de l'équipe : https://www.facebook.com/cfdt.camaieu/ 

 

 

Outils

Partenaires

A propos