MIM, les salariés bientôt fixés sur leur sort !

Spécial MIM, les salariés bientôt fixés sur leur sort ! CFDT SERVICES MIM, les salariés bientôt fixés sur leur sort !

Les salariés de MIM seront fixés sur leur sort mardi 28 février

La société MIM emploie plus de 1500 salariés et a cumulé au fil des ans une dette de 58 millions d’euros.

Mardi 28 février, le tribunal de commerce de Bobigny se prononcera sur l’avenir de cette enseigne. Six repreneurs sont en lice.

Un plan de sauvegarde de l’emploi est en cours de négociation et, d’ores-et-déjà la CFDT a indiqué qu’elle ne signera pas à n’importe quel prix. La sécurisation de l’avenir professionnel des salariés doit être plus que jamais une priorité.

Le secteur de l’habillement est particulièrement impacté par un contexte économique difficile : Vivarte, Defimode, Gap, MS Mode, Fabio Lucci, etc.

La CFDT, qui est majoritaire, sera présente au tribunal de commerce le jour du rendu de décision.

Si aucun des repreneurs n’est retenu, ce sont 1500 emplois qui seront supprimés et 217 magasins qui seront fermés.

Laissez un commentaire

La réglementation européenne a exigé des structures qui interagissent avec des données qu'elles énoncent leur politique et leurs pratiques en la matière.
La Fédération des Services CFDT s'engage à protéger votre vie privée, et dans un soucis de transparence, votre nom et votre adresse e-mail nous servira exclusivement à vous identifier et éviter tout spam.
Le service communication de la Fédération des Services CFDT se tient à votre disposition si, conformément à la loi « informatique et libertés », vous souhaitez exercer votre droit d’accès à vos données et/ou les rectifier.
Pour nous contacter : webmaster@cfdt-services.fr

Aussi, nous vous remercions d'indiquer vos nom, prénom et votre adresse email réelle. Les abus seront supprimés !
De même, votre commentaire doit être en relation directe avec l'article.

Outils

Partenaires

A propos