Equipement de la Maison

La mobilisation des salarié.es de BUT continue avec une nouvelle action devant le siège jeudi 19 octobre

500 salarié.es réparti.es dans plus de cinquante magasins BUT ont débrayé samedi 14 octobre. Une forte mobilisation qui témoigne d’un ras-le-bol ambiant et qui continue chaque jour sous la forme de débrayages ponctuels. Les salariés demandent l’ouverture d’une négociation pour l’amélioration de leurs conditions de travail (pression du pilotage des ventes, charge de travail en caisse, dans dépôts, au siège …). Ils revendiquent aussi une prime annuelle d’un montant équivalent à un 13è mois.  La direction de cette enseigne qui emploie près de 6000 salarié.es ne montre aucune volonté d’ouvrir le dialogue.

La CFDT, organisation syndicale majoritaire dans l’enseigne, a décidé de durcir le ton en intersyndicale avec la CFTC, FO et la CGT et appelle cette fois-ci à une mobilisation devant le siège de l’enseigne :

Jeudi 19 octobre
à partir de 14h

1 avenue Spinoza à Emerainville (Seine-et-Marne)

Télécharger le tract de l’équipe ci-dessous.

Darty Marseille : les salariés seront en action samedi 7 octobre pour dénoncer les suppressions d’emplois

La Direction de Darty a annoncé la mise en place d’un PSE qui va engendrer la suppression de 171 emplois dont 62 emplois sur le site de la plateforme du SAV DARTY Marseille La Valbarelle.

Les salarié-es de la plateforme, soutenus par le syndicat CFDT commerce et services des Bouches du Rhône, ont décidé d’organiser une mobilisation le samedi 7 octobre, à partir de 11 heures, devant le magasin  DARTY Marseille La Valentine pour alerter l’opinion publique et sensibiliser la clientèle.

La CFDT et ses militants dénoncent entre autres le manque d’anticipation, voire de volonté, sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences et le manque de volonté de la Direction de Darty France d’installer un dialogue social de qualité qui permettrait de travailler ensemble sur l’évolution des métiers notamment.

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

La CFDT devient le premier syndicat dans les magasins Bricorama

Avec plus de 11 points de progression au détriment de la CGT (en poids relatif), la CFDT devient la première force syndicale à Bricorama SAS (2800 salariés).

La ténacité des militant-es CFDT face à la direction et à son projet de cession de l’enseigne aux Mousquetaires et leur présence sur le terrain ont pesé sur cet excellent résultat.

Un indice fort qui ne trompe pas sur l’avis des salarié-es sur l’action et les décisions de la CFDT à la fois dans l’entreprise et sur le champ national : la CFDT a doublé le nombre d’implantations depuis les précédentes élections.

Les équipes sont d’ores-et-déjà mobilisées pour confirmer ce résultat au deuxième tour qui aura lieu du 13 au 18 octobre.

Autre indice fort sur la bonne image de la CFDT, la CFDT a présenté pour la première fois des candidats cadres qui ont recueilli 12 % des voix.

Résultats Bricorama
Liste20132017
CFDT 27,5% 37,2%
FO 10,3% 10,6%
CGT 29,1% 19,4%
CFTC 7% 7,89%
CFE-CGC 26,7% 24,9%

Grève chez Ikéa à Vitrolles le samedi 3 juin 2017

Les salariés et la section syndicale CFDT IKEA Vitrolles ont décidé de se mettre en grève. Le samedi 3 juin 2017, devant le magasin IKEA Vitrolles (ZI La Bastide Blanche, 13127 Vitrolles), ils se retrouveront dès 4h du matin pour ceux travaillant à la logistique et à 10h pour le Service Vente. Le Syndicat CFDT Commerce et Services des Bouches-du-Rhône et ses équipes viendront soutenir l’action revendicative de cette mobilisation.

Depuis trop longtemps, les conditions de travail se dégradent chez IKEA avec la multiplication des tâches dans chaque service. En sous-effectif, les salariés sont fatigués, démotivés et non considérés par le groupe. La direction d’IKEA veut donner une belle image au public, mais la situation est calamiteuse et cela ne peut pas durer plus longtemps !

Ce qui ne va pas :
  • La suppression des heures de nuit et la diminution de celles des Services à la Clientèle se répercutent sur le dos des salariés au détriment de leurs conditions de travail.
  • Le pouvoir d’achat va être impacté de plein fouet sur 2017 : les primes vont s’évaporer, alors que l’entreprise a bénéficié de la baisse des charges sociales avec le Pacte de responsabilité et du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE).
  • Bien que les résultats financiers soient exponentiels, seuls les plus gros salaires de la « belle entreprise IKEA » en profitent : les 10 plus gros salaires ont augmenté de 7% depuis 2014.
  • Le tutoiement s’applique à l’ensemble des collaborateurs alors qu’il y a une politique salariale à deux vitesses. Une bienveillance de façade. 

Outils


Bulletin d'adhésion


Partenaires

A propos