Travail du dimanche à Bricorama : lettre ouverte de la CFDT pour demander un accord d’entreprise

Le PDG de Bricorama a décidé de dénoncer l’accord d’entreprise sur le travail du dimanche qui garantissait une majoration de 200%.

Cette décision unilatérale impacte directement le pouvoir d’achat des salarié.e.s ainsi que leur organisation de leur travail.

La CFDT Bricorama a adressé au PDG une lettre dans laquelle elle demande l’ouverture d’une négociation pour qu’un nouvel accord d’entreprise soit mis en œuvre avec l’encadrement du volontariat et la garantie d’une rémunération juste pour ce jour travaillé.

Le dimanche n’est pas un jour comme les autres, le travail ce jour-là ne doit pas se faire sans contreparties sérieuses !

MIM, les salariés bientôt fixés sur leur sort !

Les salariés de MIM seront fixés sur leur sort mardi 28 février

La société MIM emploie plus de 1500 salariés et a cumulé au fil des ans une dette de 58 millions d’euros.

Mardi 28 février, le tribunal de commerce de Bobigny se prononcera sur l’avenir de cette enseigne. Six repreneurs sont en lice.

Un plan de sauvegarde de l’emploi est en cours de négociation et, d’ores-et-déjà la CFDT a indiqué qu’elle ne signera pas à n’importe quel prix. La sécurisation de l’avenir professionnel des salariés doit être plus que jamais une priorité.

Le secteur de l’habillement est particulièrement impacté par un contexte économique difficile : Vivarte, Defimode, Gap, MS Mode, Fabio Lucci, etc.

La CFDT, qui est majoritaire, sera présente au tribunal de commerce le jour du rendu de décision.

Si aucun des repreneurs n’est retenu, ce sont 1500 emplois qui seront supprimés et 217 magasins qui seront fermés.

PRIMARK : les salariés de Marseille et Dijon seront en grève samedi 11 février pour dire stop !

Les salariés des magasins Primark de Marseille (650 salariés) et de Dijon (220 salariés) ont décidé de faire grève samedi 11 février, toute la journée.

La CFDT, qui est le premier syndicat de l’entreprise, a déjà dénoncé le manque de considération pour les salariés à qui l’entreprise a proposé une augmentation de 4 centimes brut/heure  mais également la dégradation de leurs conditions de travail qui grimpe aussi vite que le chiffres d’affaires de la marque ( 126 millions en 2015).

La CFDT est aux côtés des salariés pour continuer à dénoncer les pratiques de cet employeur qui ne semble pas vouloir comprendre que la performance d’une entreprise se construit avec les salariés.

Plan de départs volontaires déguisé à Amazon ? La CFDT est inquiète.

Amazon qui emploie près de 4000 personnes en France propose à ses salariés un dispositif inédit dans le champ du droit social. "The Offer" propose aux salariés de démissionner contre une prime. 

Cet Ovni juridique peut constituer pour la CFDT un véritable danger pour la sécurisation du parcours professionnel des salariés. 

C'est la raison pour laquelle la CFDT demande à Amazon la tenue d'un CCE extraordinaire pour, dans un premier temps, réunir toutes les informations sur cette offre à la démission.

Groupe #VIVARTE : STOP au strip-tease social décomplexé !

Halle aux vêtements, Halle aux chaussures, André, Kookaï, Chevignon, Pataugas, Minelli, San Marina, …

La CFDT se mobilise pour les salariés du groupe VIVARTE :

Rendez-vous lundi 23 janvier (jour du comité de groupe) à partir de 13h devant le siège social du groupe Vivarte, 28 avenue de Flandre 75019 (Métro Stalingrad, ligne 2 ou 5).

« La Fédération des Services [CFDT] est consternée de constater le mépris de la direction de Vivarte pour les instances de dialogue social. Alors que le comité de groupe a été repoussé à la fin de mois, la Direction a fait des annonces anxiogènes aux salariés qui sont déjà depuis des mois dans l'inquiétude de ne pas savoir où ils seront demain.

La Fédération des Services [CFDT] souhaite néanmoins une excellente année 2017 aux actionnaires et aux dirigeants du groupe Vivarte et à très bientôt car, ce qui est certain, c'est qu'ils auront à discuter avec la CFDT. Le dialogue social est un facteur de développement économique pour l'entreprise, il est grand temps de le comprendre. »

Olivier Guivarch, secrétaire général.

Outils

A propos