Castorama : surveillance illégale des salariés

La Fédération des services CFDT en lien avec le syndicat de la Gironde vient de déposer plainte devant le procureur de la République en dénonçant des pratiques inacceptables envers les salariés.

La direction a diligenté une enquête par l’intermédiaire d’une société de détectives et embauché un faux salarié. Après IKEA c’est donc Castorama qui défraie la chronique sur des pratiques illégales de surveillance des salariés.

L’agent (le faux salarié) a cherché à pousser les salariés de ce magasin à la faute (vol) et émis des commentaires sur les capacités professionnelles de ces mêmes salariés.

La collaboration efficace avec le secrétaire du syndicat de la Gironde est à signaler dans ce dossier.

Salaires dans les Librairies : proposition ridicule rejetée

Suite à l’augmentation du SMIC de juillet, nous avons revendiqué l’ouverture de négociations en s’appuyant sur la loi Warsmann. Une réunion a eu lieu le 13 novembre 2012 où seule l’augmentation des deux premiers niveaux en dessous du SMIC a été proposée par la branche. La CFDT et les autres organisations syndicales ont refusé de valider cette proposition.

Groupe VIVARTE : restructuration morcelée

Le groupe cherche à se restructurer.  Ces restructurations se font entités par entités. Rachat de tous les magasins de chaussures Beryl par d’autres entités du groupe (ex : san marina).

 

Concernant Kookaï , ce sont les démonstrateurs travaillant dans les grands magasins, magasins populaires qui sont impactés par les choix stratégiques de ce secteur qui tendent à supprimer ces postes pour faire vendre directement par les salariés de ces grands magasins les produits Kookaï.

L’équipe CFDT se bat pour démontrer avec l’expert que ces restructurations sont en fait une réorganisation globale du groupe VIVARTE.

Coop Atlantique : restructurations

Un projet de réorganisation de la logistique a été mis en place par la Direction. 3 entrepôts sont concernés par des fermetures et ce ne sont pas moins de 144 postes de travail qui doivent être déplacés.

Il est envisagé de reclasser les salariés concernés sur d’autres Stés Coop atlantique. Mais 100 départs volontaires de salariés sont possibles et il faut aussi prendre en compte 27 contrats en CDD qui ne seront pas renouvelés.

Ces trois fermetures de site seront effectives en 2014. Le PSE en cours de négociation devrait s’achever en février 2013. Les licenciements interviendront courant juin 2014.

Le comité central d’entreprise a déclenché un droit d’alerte sur le projet de restructuration  dès octobre 2012. La Fédération reste très attentive à la suite donnée.

Outils

Partenaires

A propos