Inauguration de Conforama Étoile jeudi 15 novembre : Salariés en grève !

Le nouveau magasin de Conforama Étoile, 10 avenue de la Grande Armée, sera inauguré le jeudi 15 novembre à 14 heures. La CFDT appelle les salariés à une grève nationale ce même jour et à manifester devant le magasin lors de l’inauguration pour dénoncer la politique sociale et salariale de la direction.

Conforama, qui a déjà supprimé plus de 1500 postes entre 2008 et 2010 avec deux plans de départs volontaires, poursuit son offensive contre l’emploi en tentant de supprimer 288 emplois sur le service après-vente. Les deux premiers projets ont été annulés par les Tribunaux grâce à l'action du CCE  soutenu par la CFDT.

L’enseigne, qui n’avance aucune difficulté économique, cherche à se débarrasser, au moindre coût, de son services après-vente jugé trop coûteux par l'actionnaire STEINHOFF qui exige de l'entreprise une rentabilité optimale dans le but de son introduction en bourse prévue en 2013.

Les inquiétudes sur l’emploi et les souffrances au travail des salariés ne cessent des’accentuer et pour la Fédération des Services CFDT il n’est pas question de laisser faire et de laisser briller Conforama Étoile sur la tombe des 288 emplois de son service après-vente.

La direction ne pourra se venter de créer des emplois alors qu’elle met tout en œuvre pour passer en force la disparition des métiers du service après-vente, sans aucune possibilité de reclassement pour les salariés dans un autre magasin.

DARTY OUEST : De bons résultats malgré la conjoncture

Egalité professionnelle

Le bilan met en évidence une diminution du nombre de contrats à temps partiel : 261 en 2010 pour 296 en 2009. L’équilibre H/F est mieux réparti. Par ailleurs, un cumul de contrats dans l’UES DARTY OUEST (Darty Ouest et la société Darty Ouest A2l) permet d’accéder à du travail à temps complet.


Rémunérations

La grille de rémunérations des employés–ouvriers et techniciens est augmentée :

+2,4% pour l’ensemble des niveaux I échelon 2 (1 400,00€)

 +2,2% pour les niveaux I échelon 3 (et 2,4% pour les livreurs du niveau I échelon 3)

 +2% pour les autres niveaux de la grille

- Engagement de l’enveloppe « augmentations individuelles » des E.O.T : à l’évolution de la grille s’ajouteront des augmentations individuelles dont le niveau global est fixé à 1% au total.

 

  • Évolutions des variables des vendeurs (1er septembre). Ces rémunérations sont composées d’un fixe et de primes dont les montants sont fixés unilatéralement (liées à la vente et aux objectifs qualitatifs). L’entreprise s’engage à réévaluer la prime de vente, les critères d’obtention aujourd’hui individuels deviendront collectifs.

 

- Augmentations individuelles d’agents de maîtrise et cadres, le niveau global est fixé à 2% au total.

- Un supplément de réserve spéciale de participation de 500 000€ sera versé. Cela représente 1,30% de la rémunération nette annuelle de chaque bénéficiaire.

- Compte épargne temps, la mise en place d’un C.E.T fera l’objet d’un accord spécifique.

- PERCO, un abondement de 20% sera réalisé, quand un salarié affectera des droits de son CET (à sa demande) sur le PERCO.

- Un avenant à l’accord d’intéressement, concernant les critères de calculs, sera proposé à signature.

- Augmentation de la prime de fin d’année : son taux passerait de

- 80% à 85% en cas d’une progression de 3% du chiffre d’affaires, à fin décembre 2011 par rapport à fin 2010,

- ou à 90% si le chiffre d’affaires à fin décembre 2011 est en augmentation de 4% par rapport à 2010.

- Garanties frais de santé et prévoyance : maintien de la prise en charge patronale pendant les absences de congés parentaux.

- Congés pour évènements familiaux : les améliorations, sous conditions d’ancienneté, sont les suivantes- Décès du conjoint ou d’un enfant = 6 jours.

- Décès du conjoint ou d’un enfant = 6 jours.

 - Décès du père ou de la mère = 3 jours

- Décès d’un frère, d’une sœur, d’un beau-frère, d’une belle-sœur, d’un grand-parent, d’un des petits-enfants, d’un des beaux-parents = 2 jours

  • Titres restaurant : valeur faciale 6,50€ répartie en 3,90€ à la charge de l’employeur et 2,60€ pour le salarié (antérieurement la part salariale était de 2,80€). La prise en charge pour le restaurant d’entreprise est de 3,90€.

 

La section CFDT est satisfaite de ce résultat obtenu au vu de la conjoncture actuelle. Il s'agit aussi des résultats du travail de fond réalisé durant toute l'année par l’équipe.

 L’ensemble des organisations syndicales a validé ces dispositions. La date d’application pour les rémunérations, de ce fait, est au 1er juillet 2011.

 Générale de téléphone

L’accord du 29 juillet 2011 prévoit une revalorisation du ticket restaurant au 1eraoût, qui passe de 6,50€ à 6,80€ avec la prise en charge à 60% par l’employeur.

Outils

A propos