Pimkie : la CFDT signe le plan de départs volontaires après consultation des salariés

Spécial Pimkie : la CFDT signe le plan de départs volontaires après consultation des salariés

La CFDT a décidé de signer l’accord pour le plan de départs volontaires qui concerne 208 emplois. Les 6 réunions de négociation et multiples propositions et contrepropositions d’un côté comme de l’autre ont permis de trouver un compromis satisfaisant. Un avis largement conforté par les résultats du sondage lancé auprès des salariés et dont 83% des répondants se sont prononcés pour la signature de l’accord.

Ce que prévoie l’accord :

  • Pour les 83 salariés des magasins dont la clause de mobilité s’applique : sans accord signé, ces 83 salariés se voyaient imposer une mutation dans un autre magasin sans avoir la possibilité de se porter volontaire pour un autre, ni de prétendre à des mesures d’indemnités. La CFDT a négocié un accord mobilité pour que ces salariés puissent se porter volontaire ou bénéficient d’indemnités.
  • La formation: la CFDT a bataillé afin d’obtenir un budget formation non proratisé et mutualisable par le biais d’une enveloppe supplémentaire en cas de dépassement. Pour les 208 salariés :

Formation d'adaptation :

- de 50 ans : 3500 €,

+ de 50 ans : 4000 €,

Formation qualifiante :

- 50 ans 7500 €

+ 50 ans 8500 €.

Egalement, une enveloppe mutualisable supplémentaire de 100 000 €. Pour les 83 mobiles : Packadge création d'entreprise et formation : 7500 € + enveloppe mutualisable supplémentaire de 40 000 €, non proratisé) ;

  • La supra légale:  dans un esprit de négociation, la CFDT a réévalué ses revendications et demandé la non proratisation du socle. La CFDT a obtenu : 

- de 3 ans à 10 ans d'ancienneté : 800 € brut par année d'ancienneté complète,

- de 10 ans à 15 ans d'ancienneté: 900 €,

- de 15 ans à 20 ans : 1000 €

- plus de 20 ans : 1100 €.

Le congé de reclassement:  la CFDT a réussi à négocier le rallongement de la durée de prise en charge qui passera à 9 mois renouvelable 3 mois, contre 6 initialement. Un Espace Info Conseil (EIC) sera mis en place à notre demande dès le 5 mars pour que les salariés puissent s’informer sur une éventuelle demande de départ volontaire (un projet étant indispensable pour y prétendre).

 

La CFDT, syndicat responsable et à l’écoute des salariés, a décidé de signer cet accord.  86% des répondants au sondage de la CFDT sont favorables à cette signature.

 

Laissez un commentaire

Attention, merci d'indiquer vos nom, prénom et votre adresse email réelle (éventuellement votre page web réelle). Les abus seront supprimés !

De même, votre commentaire doit être en relation directe avec l'article.

Outils

Partenaires

A propos