Cafétérias : la CFDT réclame des contreparties sociales fortes

On attend le projet patronal suite à la négociation des salaires minimas début janvier.

Les patrons refusent toujours une prime liée à la TVA réduite mais on pourrait au moins aboutir à une grille revalorisée dans les trois mois.

L’accès au niveau 1 échelon 2, supérieur au SMIC, serait automatique au bout de 8 mois dans l’entreprise (12 mois dans la branche).

Nous n’abandonnons pas notre revendication d’une contrepartie sociale forte à la TVA réduite mais nous ne lâchons pas la proie pour l’ombre, la revalorisation de la grille salariale étant une priorité (l’actuelle date de 2008).

Force est de constater l’absence d’intersyndicale réelle dans cette branche, l’intransigeance de l’organisation patronale unique et le peu d’aide des pouvoirs publics. Face à ce front immobile, la CFDT a su être une force de proposition en matière salariale, peut-être isolée, il faudra soigner la méthode et les formes à l’avenir.

Laissez un commentaire

La réglementation européenne a exigé des structures qui interagissent avec des données qu'elles énoncent leur politique et leurs pratiques en la matière.
La Fédération des Services CFDT s'engage à protéger votre vie privée, et dans un soucis de transparence, votre nom et votre adresse e-mail nous servira exclusivement à vous identifier et éviter tout spam.
Le service communication de la Fédération des Services CFDT se tient à votre disposition si, conformément à la loi « informatique et libertés », vous souhaitez exercer votre droit d’accès à vos données et/ou les rectifier.
Pour nous contacter : webmaster@cfdt-services.fr

Aussi, nous vous remercions d'indiquer vos nom, prénom et votre adresse email réelle. Les abus seront supprimés !
De même, votre commentaire doit être en relation directe avec l'article.

Outils

Partenaires

A propos