Immobilier

Grille de salaires de l'Immobilier

Salaire 2014

Les organisations patronales se plaignent des difficultés du secteur qui souffre de la crise économique et des impacts de la loi ALUR*.

Première proposition

Elles proposent une augmentation de 1.1% pour le 1er niveau de la grille et 0% pour les autres niveaux.

NiveauSalaire annuel% augmentation
E1 18791 1.1%
E2 19117 1%
E3 19357 1%
AM1 19638 1%
AM2 21502 1%
C1 22682 0.9%
C2 30465 0.9%
C3 36261 0.9%
C4 40980 0.48%

La grille serait applicable au 1er janvier (avec effet rétroactif donc).

* loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové.

Pierre et Vacances CenterParcs Support : la CFDT incontournable

La CFDT a obtenu 100 % des voix au 1er tour des élections professionnelles (comité d'entreprise et délégués du personnel) le 10 octobre 2013 chez Pierre et Vacances CenterParcs Support (seule liste déposée).

Le quorum n’ayant pas été atteint le 2nd tour aura lieu le 12 novembre.

Pierre et Vacances CenterParcs Support est une filiale du groupe Pierre et Vacances réalisant des prestations de services pour CenterParcs. Elle emploi près de 900 salariés.

Temps partiel dans l'Immobilier : négociation difficile

Le 15 octobre s’est tenue la première réunion du Groupe de travail en vue d’un accord de branche sur le temps partiel. La branche immobilier n’est pas concernée par l’obligation de négocier (plus d’un tiers), elle ne compte en effet que 18% de temps partiel. La demande émane du SNRT (Syndicat National des Résidences de Tourisme) qui est lui plus fortement impacté.

Center Parcs a été invité pour présenter leur cas qui est représentatif des problématiques de la profession. Le temps partiel concerne très majoritairement les salariés en charge du nettoyage. Ils travaillent 39 heures par mois soit 9 heures par semaine. Le travail se fait sur 2 journées (lundi et vendredi 10 h à 15 h).

Les organisations patronales indiquent que la mise en place du minimum de 24 heures par semaines aura un impact négatif sur la branche car cela conduira les entreprises à externaliser le personnel de nettoyage.

Le SNRT propose un minimum de 7 h qui pourront être regroupé sur 2 demi-journées. Les organisations patronales proposent 8 h soit 2 demi-journées de 4 h.

La CFDT indique que le minimum actuel dans la CCN de la propreté (CCN applicable en cas d'externalisation) est de 10 heures ce qui est déjà faible. La proposition patronale n’est pas acceptable.
Sur proposition de la CFDT, les organisations patronales enverront leur proposition avant la prochaine réunion qui aura lieu le 6 novembre.

Immobilier, ouverture de négociations sous une nouvelle forme

Le représentant du ministère du travail quitte la commission mixte qui devient donc une commission paritaire.

À l'ordre du jour du 3 octobre, SNRT (syndicat national des résidences de tourisme) à demandé l'ouverture de négociations sur le temps partiel (négociation obligatoire car plus de 30% des salariés sont à temps partiel) et sur le contrat de génération.

À suivre...

Négociations de branche chez les gardiens, concierges et employés d'immeuble

Voici les thèmes abordés lors de la dernière réunion de la commission mixte paritaire (CMP) des gardiens concierge et employés d’immeuble du 18 septembre :
  • les classifications (restitution des travaux sur les coefficients et sur les Unités de Valeur)
  • le temps partiel,
  • les négociations sur les salaires avec une demande des Organisations Syndicales de mise en place de mesure compensatoire pour l’amplitude du temps de travail ainsi qu’un déplafonnement de la prime d’ancienneté qui est actuellement de 18 ans.
  • Classification et UV :

La grille de classification n’a pas été revue depuis plus de 14 ans. Les négociations n’avancent pas du fait du refus des organisations patronales (au nombre de 8) de créer des coefficients intermédiaires qui permettraient aux salariés de la branche des perspectives d’évolutions de carrière. L’analyse des postes est toujours en cours et aucun travail sur les UV ne pourra être entamé tant que le dossier des classifications ne sera pas clos.

Négociation sur les salaires :

La délégation patronale a proposé une revalorisation de 0.6% (soit 10 euros de plus par coefficient). Pas d’effort possible car la complémentaire santé aura un impact financier important sur la branche (même si celle-ci n’est applicable qu’en 2015 et non encore entendu du fait d’une clause de désignation posant une question de constitutionnalité).

La proposition a été rejetée de façon unanime par les organisations syndicales. Le SNIGIC, syndicat sectoriel demandait une augmentation de 4% (invoquant le retard de 6 mois dans la précédente extension) ainsi qu’une diminution de l’amplitude horaire de travail des salariés de catégorie B c’est-à-dire non payé à l’heure mais selon une liste de tâches évaluées en unités de valeur dites UV.

Temps partiels :

Le sujet du temps partiel était aussi à l’ordre du jour de cette CMP. La CFDT a indiqué que cette première réunion ne pouvait être qu’une réunion de calage. Sans éléments précis sur le temps partiel dans la branche, aucune négociation n’était en effet possible. Cette position a été suivi et soutenue par l’ensemble des organisations syndicales ainsi que par le représentant du Ministère du Travail qui a demandé que des éléments soient fourni aux OS pour la prochaine réunion. La partie patronale a longuement argumenté sur son impossibilité à fournir des éléments précis sur le temps partiel et le multi-employeur dans la branche, impossibilité lié à la spécificité du secteur et à l’hétérogénéité des situations de temps partiel. Le temps partiel ne concernerait selon la partie patronale que les employés d’immeuble. Elle indique que la mise en œuvre de la loi aurait des conséquences grave sur l’emploi (40% en moins selon les conjonctures).

La CFDT a fait valoir que le temps partiel ne concernait pas uniquement les employés d'immeuble. Cette affirmation a tendu la discussion et causée une levée de boulier d’une partie des organisations patronales. La question du temps partiel chez les gardiens concierges est pourtant une question qui doit être débattue car une partie des salariés qui totalisent moins de 9000 UV sont considéré à « service Partiel ». Comment traduire les 24 h ou un minimum acceptable pour sécuriser l’emploi des gardiens concierges en nombre d’UV, la réponse reste à trouver.

La loi sur la sécurisation de l’emploi et son impact sur le temps partiel est mal connue de la partie patronale aussi bien que des autres OS. Seule la CFDT était en mesure de pouvoir discuter sur le sujet et a mené les débats. Le représentant du ministère a demandé aux négociateurs de tout bord de lire et s’approprier.

Les organisations patronales ont indiqué qu’aucun accord ne serait trouvé d’ici la fin de l’année mais qu’une signature d’ici l’été était leur objectif.

Outils

A propos