Prévention Sécurité

Négociation dans la prévention sécurité, la CFDT consulte les salariés

En vue de la négociation de branche prévention et sécurité, relative à la reprise du personnel dans le cadre de perte de marchés, la CFDT, pour apporter une crédibilité aux revendications des agents de sécurité, vous propose de renseigner un questionnaire qui ne vous prendra que quelques minutes.

Ce questionnaire est accessible en cliquant sur le lien ci-dessous (ou en effectuant un copier/coller de cette adresse dans votre navigateur) :

https://goo.gl/forms/wEYqmDKOjSt8Tf6p1

La prochaine réunion est fixée au 21 septembre 2017, les réponses collectées seront utiles à la délégation CFDT.

Une négociation nous engage, vous engage ! Ensemble tout est possible.

Sécurité privée : Formation obligatoire et préalable à toute demande de renouvellement de carte professionnelle

Les salariés des activités concernés par les nouvelles dispositions législatives qui n’auraient pas suivi le stage de Maintien et d’Actualisation des Compétences verront leur demande de carte professionnelle refusée.

Activités concernées :
  • Surveillance humaine ou par systèmes électroniques de sécurité ou gardiennage ;
  • Agent cynophile ;
  • Service de surveillance par des systèmes électroniques ;
  • Protection physique de personnes ;
  • Opérateur de vidéo protection ;
  • Convoyeurs de fonds et activités assimilées ;
  • Gestion et maintenance des installations automatisées bancaires ;
  • Opérateurs de traitement des valeurs ;

Pour une sécurité privée efficace au service de la prévention des malveillances !

Le drame survenu à Nice, mais aussi au Bataclan, au stade de France, à Toulouse, démontre bien que la menace potentielle est partout. Ce n’est pas pour autant que nous devons céder à la psychose ou pire au fatalisme. Une sécurité citoyenne s’impose, il appartient à toutes et à tous de faire preuve de vigilance au quotidien.

La sécurité doit être repensée et adaptée aux différents types d’insécurité auxquels nous sommes confrontés depuis quelques années. Le nombre de caméras à Nice n’a pas empêché le poids lourd d’aller sur la zone piétonne de la promenade des Anglais. De même que des services de renseignement électronique sans des effectifs humains sur le terrain réduit l’efficacité recherchée. Cela démontre que quelle que soit la technologie utilisée, des effectifs humains doivent être associés et leurs missions conjuguées adaptées aux situations.

Si l'Etat ne peut pas mettre un policier, un gendarme ou un militaire derrière chaque citoyen, ce dernier, faute de pouvoir recruter en masse, fait de plus en plus appel à la sécurité privée pour sécuriser des lieux publics.

Prévention Sécurité : un DEAL défavorable aux salariés !

Classifications : flexibilité et polyvalence accrue, NON au retour 10 ans en arrière !

Le patronat fait une très bonne affaire. En contrepartie d'une ridicule majoration des salaires (ramenés au niveau du SMIC), ils obtiennent une flexibilité accrue et une polyvalence qui ramènent les salariés dix ans en arrière.

Un DEAL défavorable aux salariés : jusqu’à 4,35% de baisse de la valorisation des compétences.

Les avantages garantis par la précédente classification (de 2006) sont bradés, la perte de valorisation des compétences allant de -1,31% à -4,35%.

Prévention-Sécurité, la CFDT interpelle le ministre de l’Intérieur

La CFDT s’est adressée à Bernard Cazeneuve pour l’alerter sur l’irresponsabilité du patronat des entreprises de sécurité privée.

Les professionnels de la prévention-sécurité complètent l’action des forces de l’ordre pour garantir la sécurité de nos concitoyens. Ils sont nombreux à travailler dans les lieux publics comme les commerces, les hôpitaux, les musées, les structures sportives, etc.

Pour autant, le patronat de la prévention-sécurité continue à négliger la formation des salariés et à mépriser le dialogue social qui représente pourtant une opportunité de construire un socle solide pour des emplois attractifs et pérennes dans le ce secteur.

Pour la CFDT, le patronat de la branche prévention sécurité doit agir avec responsabilité et loyauté, le ministre de l’Intérieur doit en avoir l’exigence.

Dans son courrier, la CFDT demande :
  • La présence des organisations syndicales au Conseil National des Activités Privées de Sécurité (CNAPS), au même titre que le patronat ;
  • La réécriture de la loi de 1983, en concertation avec les organisations syndicales pour une définition précise de la place de la sécurité privée dans la sécurité intérieure.

Les salariés du secteur sont en première ligne pour assurer notre sécurité. Ils méritent d’être traités avec plus de considération qu’ils ne le sont actuellement.

Outils

A propos