Prévention Sécurité

La CFDT dénonce les méthodes brutales du patronat de la prévention sécurité

Alors que le secteur de la prévention sécurité devra recruter dans les prochains mois des milliers de salariés pour la coupe d’Europe de football en France en juin 2016 ;

Alors que de nombreux emplois ne sont pas pourvus ;

Alors que le secteur est encore montré du doigt du fait des comportements nuisibles de certaines sociétés … ;

Alors que le CNAPS*, censé réguler le secteur, prévoit la présence des organisations patronales (dont l’Union des Entreprises de Sécurité Privée*) mais pas celle des organisations syndicales ;

Alors que la CFDT souhaite réellement valoriser ce secteur pourvoyeur d’emplois ;

une organisation patronale considère que le dialogue social ne va pas dans son sens, c’est-à-dire vers moins de droits pour les salariés. Elle a donc tout simplement décidé de dénoncer l’accord relatif aux classifications professionnelles des métiers de la prévention sécurité qui date de 2006 et dont les négociations avaient mis plus de 17 ans àd’aboutir.

La Fédération des Services dénonce ces pratiques déloyales qui desservent les intérêts des entreprises mais avant tout des salariés.

La CFDT exige l’ouverture rapide de négociations loyales.

*Conseil National des Activités Privées de Sécurité: établissement administratif chargé de l'agrément, du contrôle et du conseil des professions de sécurité privées.

Travail dissimulé dans la prévention sécurité

Le travail au noir, un phénomène qui ne cesse de se développer en France. Les employeurs qui y ont recours s'exposent pourtant à de lourdes sanctions.

Pour certains employeurs du secteur, frauder ne semble pas incompatible avec assurer la sécurité d’autrui. Surprenant NON ?

Dans le secteur de la sécurité, une entreprise sur trois se fait pincer.

Un tel taux constitue un record pour des contrôles aléatoires. Les contrôles effectués en 2014 dans le secteur de la sécurité, ont révélé un taux record de 29 % de fraudes avérées aux cotisations sociales. Plus de quatre cas sur cinq ont débouché sur des PV et/ou des redressements.

L'étude laisse ainsi apparaître en première lecture une fréquence de fraude deux fois plus élevée que celle constatée en 2013 dans le secteur du Bâtiment Travaux Public (13,7 %). L'amélioration des techniques d'investigation en 2014 a permis de révéler dans la sécurité privée l'importance, au-delà du travail dissimulé, de la zone grise des minorations des déclarations de salaire et d'heures travaillées.

La CFDT largement en tête chez Fiducial Sécurité Prévention

La CFDT est la 1ère organisation syndicale au sein du groupe Fiducial Sécurité :
  • CFDT : 49,42%
  • UNSA : 23,99%
  • CFTC : 14,45%
  • FO : 12,14%

La CFDT a obtenu 445 voix sur près de 2000 votants, 8 OS étaient présentes.

Ces élections couvrent 5 entreprises : Fiducial Private Security, Fiducial Énergie Sécurité, Fiducial Sécurité Prévention, Fiducial MéTier Sécurité et Fiducial e-Sécurité.

Précarité et bas salaires dans la prévention sécurité : les offres d’emploi non pourvues sont en augmentation

Les entreprises de sécurité privée ont des difficultés de recrutement, principalement à cause des salaires jugés trop bas.

Dans la branche et dans les entreprises de prévention sécurité, les négociations sont très difficiles et ne permettent pas de rendre le secteur plus attractif.

La dernière revalorisation des minima conventionnels n’est toujours pas satisfaisante car le premier niveau de la grille conventionnelle reste en dessous du SMIC, soit à 1 439,30 €/mois. La CFTC, l’UNSA et la CGC ont signé malgré tout.

16 % des effectifs de la branche sont concernés, tout comme 12 % des salariés du leader du secteur SECURITAS, dont certains ont plus de 25 ans d’ancienneté.

La proposition de SECURITAS lors des négociations annuelles obligatoires traduit bien la politique sociale du secteur : une augmentation de 7 centimes d’euro pour la prime de panier.

La CFDT dénonce depuis plusieurs années l’absence de loyauté dans la négociation au sein de cette entreprise qui écarte toutes les propositions des organisations syndicales en les renvoyant systématiquement vers la branchequi, elle-même, ne s’engage pas.

Le secteur de la prévention sécurité connaîtra un pic d’activité avec l’organisation de l’Euro 2016  et, déjà, nous pouvons craindre une guerre des prix  pour la sélection  des marchés.  Nous ne connaissons pas non plus les conditions d’attribution des cartes professionnelles par le Conseil National des Activités Privées de Sécurité ( CNAPS*).

Pour la CFDT,  les difficultés de recrutement dans le secteur doivent interpeller tous ceux qui s’engagent pour l’emploi. La politique du moins disant social a ses limites. 

 

*Le CNAPS est administré par un Collège de 25 membres : 11 représentants de l’État ; un magistrat du parquet général de la Cour de cassation et un membre du Conseil d’État ; 8 personnes issues des activités privées de sécurité ; 4 personnalités qualifiées. 

La CFDT déplore que les organisations syndicales n’y soient pas représentées, et ce malgré une demande officielle de la Fédération des Services CFDT.

Pouvoir d'achat en berne dans la Prévention-Sécurité

Négociations salariales 2015

La partie patronale proposait 1,2 % sur l’ensemble de la grille. Compte tenu de la situation économique cette proposition aurait pu être signée par la CFDT.

Mais le 1er coefficient de la grille est actuellement à 1422,23 € et, même avec cette proposition qui le porterait à 1439,30 €, il resterait en dessous du SMIC 2015 (de 18,22 €).

De ce fait, les 16 % de salariés au 1er niveau de la grille ne bénéficieraient que de 0,8 % d’augmentation, soit celle du SMIC.

Enfin plusieurs primes conventionnelles, comme la prime d’ancienneté, sont calculées sur les minima conventionnels.

Les salariés au premier niveau vont donc perdre du pouvoir d’achat sur les montants de ces primes, puisque ces primes seront calculées sur le montant du minima conventionnel soit 1422,23 € et non sur le salaire réel qui sera pour ces agents le SMIC (1457,52 €).

Les signataires sont la CGC, la CFTC et l’UNSA, cette dernière qui déclare en signant que la proposition patronale est scandaleusement insuffisante.

Outils

A propos