Prévoyance, la CFDT ramène les employeurs de l'intérim à la table de négociation

Prévoyance, la CFDT ramène les employeurs de l'intérim à la table de négociation CFDT SERVICES Prévoyance, la CFDT ramène les employeurs de l'intérim à la table de négociation

Suite de la négociation portant sur l’utilisation des réserves du régime de prévoyance (cadres et non cadres) des salariés intérimaires.

Suite à la rupture des négociations par le Prism'emploi (organisation patronale, anciennement Prisme) jugeant disproportionnées les demandes syndicales, la CFDT a annoncé quelle rédigerait et soumettrait un accord ouvert à signature aux partenaires sociaux de la branche et que la non signature du Prisme devra être expliqué aux entreprises adhérentes qui ne bénéficieraient pas d’un appel de cotisation réduit.

Cette proposition de la CFDT a ramené l’organisation patronale à la table de négociation, l’accord est dorénavant en cours de rédaction finale.

Il contient :
  • Une baisse d’appel de cotisation pour les entreprises et les salariés de 50 % pour 2015.
  • Un délai de carence réduit de 7 à 4 jours.
  • La fin des conditions restrictives d'accès pour les ayants-droits au régime.
  • Un budget prévention des risques d’1 M€.
  • Un fonds d’action sociale de 2 M€ minimum.

Au final, c’est 24 M€ au bénéfice des entreprises et 46 M€ pour les salariés.

Laissez un commentaire

La réglementation européenne a exigé des structures qui interagissent avec des données qu'elles énoncent leur politique et leurs pratiques en la matière.
La Fédération des Services CFDT s'engage à protéger votre vie privée, et dans un soucis de transparence, votre nom et votre adresse e-mail nous servira exclusivement à vous identifier et éviter tout spam.
Le service communication de la Fédération des Services CFDT se tient à votre disposition si, conformément à la loi « informatique et libertés », vous souhaitez exercer votre droit d’accès à vos données et/ou les rectifier.
Pour nous contacter : webmaster@cfdt-services.fr

Aussi, nous vous remercions d'indiquer vos nom, prénom et votre adresse email réelle. Les abus seront supprimés !
De même, votre commentaire doit être en relation directe avec l'article.

Outils

Partenaires

A propos