Entrée en vigueur de la classification et des salaires des Salariés du particulier employeur

Spécial Entrée en vigueur de la classification et des salaires des Salariés  du particulier employeur

Outre des emplois-repères qui collent mieux à la réalité actuelle, ce sont des minima conventionnels qui vont enfin être au-dessus du SMIC, sauf pour le 1er niveau qui a déjà été rattrapé par l’augmentation du SMIC, la grille de salaires ayant été signée le 21 mars 2014.

Les premiers accords pour une nouvelle classification et la grille de salaires qui va avec avaient été signés le 8 avril 2010 mais la classification n’avait jamais été étendue. Les partenaires sociaux avaient dû revoir leur copie sous la pression du MEDEF et de la CGPME. C’est donc une grille de classification allégée à 21 emplois-repères et simplifiée dans sa présentation et sa grille de salaires qui ont été signées le 21 mars 2014 et étendue le 18 mars. Elles entreront en vigueur le 1er jour du mois qui suit cette extension. Pour les salariés déjà en poste au moment de l’entrée en vigueur de l’accord classification, leur employeur a 6 mois pour leur notifier par écrit le ou les emplois-repères (modèle de notification écrite disponible dans l’accord et sur le simulateur).

Ce sont donc pas moins de 1,2 millions de salariés qui pourront bénéficier d’une classification actualisée et d’un salaire minimum conventionnel actualisé lui aussi, la dernière grille de salaires en vigueur datant de 2009 et victime du rattrapage du SMIC et d’un tassement de la grille (4 niveaux sur 5 en dessous du SMIC). Cette nouvelle grille de salaires minimale ne récompense plus l’ancienneté au profit de la certification professionnelle.

La branche a créé et mis en ligne un simulateur pour qu’employeurs comme salariés puissent identifier en quelques clics l’emploi-repère correspondant à leurs activités et obtenir le salaire minimum conventionnel correspondant (www.simulateur-emploisalarieduparticulieremployeur.fr/) et un dépliant papier est disponible auprès des partenaires sociaux.

Aller plus loin :

Laissez un commentaire

Attention, merci d'indiquer vos nom, prénom et votre adresse email réelle (éventuellement votre page web réelle). Les abus seront supprimés !

De même, votre commentaire doit être en relation directe avec l'article.

Si vous n'êtes pas adhérent à la CFDT, merci d'indiquer votre lieu de travail afin de vous orienter au mieux.

Pour des réponses plus rapides ou plus précises, merci de contacter directement votre syndicat CFDT.

Outils


Bulletin d'adhésion


Partenaires

A propos