Réforme des professions judiciaires : les salariés doivent être écoutés et leur emploi garanti !

La Fédération des Services CFDT dénonce l’absence d’information et de  concertation dans la future réforme annoncée des professions judiciaires (notaires, huissiers, commissaires-priseurs, avocats, greffiers des tribunaux de commerce, administrateurs judiciaires,).

Les salariés de ces branches vivent actuellement dans un climat malsain et anxiogène du fait des informations contradictoires circulant sur les projets de réformes envisagées.

Avant toute évolution de ces professions réglementées, la CFDT réclame qu’une concertation soit engagée avec l’ensemble des partenaires dont les organisations syndicales.

A l’heure actuelle seuls les employeurs ont été reçus par les pouvoirs publics.

En ces temps de chômage massif, il faut aussi que chaque mesure envisagée soit passée au filtre de l’emploi, son maintien voire sa création.

Ces professions regroupent plusieurs milliers de salariés souvent hautement qualifiés, elles méritent que leur avenir ne soit pas traité par « ordonnances ». Il en va de l’emploi, de la protection sociale du secteur et de l’intérêt général car ces salariés participent à la « sécurité juridique » de notre Etat de droit.

1 Commentaire

  • Stéphane FABRIS
    Stéphane FABRIS dimanche 14 septembre 2014 14:54 Lien vers le commentaire Rapporter

    Si le gouvernement retire le monopole de la signification au Huissiers de Justice cela tuera une profession à savoir celle de clerc significateur, profession sanctionnée par un diplôme de l'école nationale de procédure et cela effectivement sans plan de réinsertion proposé, sans indemnisation sans reclassement ; rien cyniquement !
    Si la droite avait agit de même tout le monde serait dans les rues de PARIS et dirait FASCHISME !

Laissez un commentaire

Attention, merci d'indiquer vos nom, prénom et votre adresse email réelle (éventuellement votre page web réelle). Les abus seront supprimés !

De même, votre commentaire doit être en relation directe avec l'article.

Si vous n'êtes pas adhérent à la CFDT, merci d'indiquer votre lieu de travail afin de vous orienter au mieux.

Pour des réponses plus rapides ou plus précises, merci de contacter directement votre syndicat CFDT.

Outils

A propos