La CFDT signe pour le développement de l’emploi et des compétences dans la filière petite enfance


U
n engagement de développement de l'emploi et des compétences (EDEC) dans la filière de la petite enfance a été officialisé, le 16 février, avec la signature de la Fédération des Services CFDT, du ministre du travail, François Rebsamen, de la secrétaire d’Etat chargée de la famille, Laurence Rossignol, et des partenaires sociaux des branches concernées – exceptée la CGT – ainsi que de leurs OPCA (sauf UNIFAF pour les entreprises de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale, privée à but non lucratif).

Des six branches concernées, trois relèvent du champ de la Fédération des Services : les salariés du particulier employeur, les assistants maternels et les entreprises de services à la personne. Les autres étant de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée à but non lucratif, et des acteurs du lien social et familial.

Comme pour l’EDEC Autonomie, il s’agit de répondre quantitativement à l’enjeu de recrutement et de gestion des ressources humaines dans ces branches (avec des actions plus ciblées sur le soutien aux employeurs) et qualitativement concernant les parcours professionnels, dont le soutien à la professionnalisation, la qualification et l’acquisition de compétences pour mieux répondre aux besoins et favoriser les évolutions de carrière.

Le budget annoncé serait d’environ 5 millions sur 3 ans, dont la part de l’Etat s’élève à 30%, les 70% autres seront à financer par les 5 OPCA concernées.

IMG 0490

Cet EDEC s’inscrit dans le plan métier petite enfance qui a pour vocation de valoriser et professionnaliser ces métiers en créant notamment des passerelles.

Cette rencontre a été l’occasion pour Manu LECOT, secrétaire national de la Fédération des Services, de rappeler que la CFDT est toujours dans l’attente de l’extension de la classification des salariés du particulier employeur sur laquelle s’était pourtant engagé M. Rebsamen lors des Etats généraux de l’emploi à domicile en décembre dernier. Manu LECOT est également intervenu sur la convention 189 de l’OIT (organisation internationale du travail) concernant le travail décent des travailleurs domestiques qui n’a toujours pas été ratifiée par la France. Le ministre du travail a assuré que des travaux relatifs à cette ratification étaient en cours.

 

 

 

Laissez un commentaire

La réglementation européenne a exigé des structures qui interagissent avec des données qu'elles énoncent leur politique et leurs pratiques en la matière.
La Fédération des Services CFDT s'engage à protéger votre vie privée, et dans un soucis de transparence, votre nom et votre adresse e-mail nous servira exclusivement à vous identifier et éviter tout spam.
Le service communication de la Fédération des Services CFDT se tient à votre disposition si, conformément à la loi « informatique et libertés », vous souhaitez exercer votre droit d’accès à vos données et/ou les rectifier.
Pour nous contacter : webmaster@cfdt-services.fr

Aussi, nous vous remercions d'indiquer vos nom, prénom et votre adresse email réelle. Les abus seront supprimés !
De même, votre commentaire doit être en relation directe avec l'article.

Outils

Partenaires

A propos