Naissance de la CPT made in Breizh !

Les partenaires sociaux du secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile représentant les branches des salariés et assistants maternels du particulier employeur ont créé la CPT (Commission Paritaire Territoriale) Interbranche de la région BRETAGNE, installée au sein du Réseau particulier emploi à Rennes le 16/10/2018 (locaux : 91 avenue Aristide Briand).

Cette instance innovante doit permettre de déployer efficacement dans la région BRETAGNE le dialogue social territorial, en priorité sur les sujets de l’emploi, la formation professionnelle, la lutte contre le travail non déclaré et les enjeux liés à la santé au travail dans le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile. Par ailleurs, la CPT s’engage dans la mise en place des activités sociales et culturelles au profit des salariés du secteur.

Elle est également chargée de décliner les orientations portées par les branches en les adaptant aux spécificités de la région BRETAGNE.

La CPT BRETAGNE est composée de 13 membres, dont 1 représentante pour la CFDT.

Par ailleurs, les membres de la CPT ont validé et signé une charte définissant les missions et les règles de fonctionnement de la Commission.

Une feuille de route des travaux programmés pour l’année à venir a également été établie. La CPT de la région BRETAGNE s’est ainsi engagée à :

  • Communiquer en direction des partenaires institutionnels, sur le rôle de la CPT pour porter la voix des usagers et représenter les branches de l’emploi à domicile dans les instances officielles.
  • Mettre en place une commission « Dialogue » permettant aux particuliers employeurs et à leurs salariés de faciliter la résolution de leurs conflits, en amont d’une éventuelle saisine prud’homale, par un échange et un éclairage juridique partagés avec un représentant employeur et un représentant salarié, issus de la CPT.
  • Déployer localement le dispositif d’activités sociales et culturelles validé au plan national, au bénéfice des salariés à domicile.
  • Travailler sur un plan d’action pour lutter contre le travail illégal dans le secteur de l’emploi à domicile.

En savoir plus

L’emploi à domicile en région BRETAGNE

En région Bretagne, 13,3% des ménages sont particuliers employeurs (196 858 particuliers employeurs) :

  • Ille-et-Vilaine : 62 250
  • Finistère : 53 283
  • Morbihan : 44 270
  • Côtes d'Armor : 37 055

5,5% de la population active bretonne (71 648 salariés) :

  • Ille-et-Vilaine : 22 860
  • Finistère : 18 738
  • Morbihan : 16 670
  • Côtes d'Armor : 13 380

Salon des services à la personne et de l’emploi à domicile de Paris : la CFDT toujours présente !

Le salon des services à la personne et de l’emploi à domicile de la Porte de Versailles aura lieu cette année mardi 14 et mercredi 15 novembre. Cet évènement permet aux salariés du secteur de :

  • Rencontrer des structures qui recrutent
  • S’ informer sur l'emploi direct par les particuliers employeurs
  • Découvrir les formations du secteur
  • S’ informer sur les possibilités de carrière
  • Faire le point sur leurs droits et devoirs
  • Rencontrer les représentants des syndicats de salariés comme la CFDT.

Les salarié.e.s du particulier employeur, les assistant.e.s maternel.le.s et employé.e.s à domicile pourront s’informer auprès de l’équipe CFDT dont les membres, issus des secteurs des services à la personne, connaissent parfaitement leurs réalités professionnelles et sont présent.e.s à chaque édition de ce salon professionnel .

Rendez-vous au stand CFDT !

Contacter le syndicat CFDT des assistant.e.s maternel.le.s et salariés des services à la personne d’Ile-de-France :

01 42 03 88 14
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléchargez l’invitation gratuite :
http://www.salon-services-personne.com/salaries/

Assistant.e.s maternel.le.s, employé.e.s à domicile : et si on se parlait de professionnel.le.s à professionnel.le.s ?

Salon des services à la personneComme chaque année, la CFDT sera présente au salon des services à la personne, porte de Versailles.

Du mardi 15 au jeudi 17 novembre, les salarié.e.s du particulier employeur, les assistant.e.s maternel.le.s et employé.e.s à domicile pourront s’informer auprès de l’équipe CFDT dont les membres, issus des secteurs des services à la personne, connaissent parfaitement leurs réalités professionnelles.

Contacter le syndicat CFDT des assistant.e.s maternel.le.s et salariés des services à la personne d’Ile-de-France
01 42 03 88 14
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléchargez l’invitation gratuite :
www.salon-services-personne.com

Assistants Maternels et Salariés du Particulier : la CFDT a obtenu une réévaluation de +0,6% des prestations prévoyance

Au 1er janvier 2016, grâce aux négociations de la CFDT, les prestations de l’accord de prévoyance des branches des assistants maternels et des salariés du particulier employeur seront réévaluées de +0,6%.

Par exemple, les personnes qui ont une rente invalidité verront leur rente augmentée de +0,6% afin de l’ajuster à l‘augmentation du coût de la vie et du SMIC.

Netparticuliers.fr : dématérialisation complète des bulletins de salaires en 2016

Après l’ordonnance du 18 juin 2015 sur la simplification des déclarations sociales des employeurs, Pajemploi a décidé de passer au tout déclaré en ligne à partir de janvier 2016. Même les bulletins de salaires (BS) pour les salariés Assistants maternels et Gardes d’enfants déclarés par PAJEMPLOI seront (et le sont déjà !) dématérialisés.

Après la vive réaction des organisations syndicales de salariés (la CFDT), une période transitoire est mise en place qui durera toute l’année 2016 et qui donnera la possibilité aux salariés de demander une version papier de leur bulletin de salaires. Cette fonctionnalité sera disponible dans le courant du 1er trimestre 2016.

Par là-même, l’accès au BS par l’employeur sera plus visible qu’actuellement pour que l’employeur puisse, suivant la demande du salarié, imprimer lui-même le BS pour le remettre au salarié. Cela-dit, l’ordonnance du 18 juin 2015 fait de l’attestation Pajemploi un réel bulletin de salaires mais dispense l’employeur de son obligation de remettre un BS papier à la demande du salarié lorsqu’il fait appel à PAJEMPLOI.

PAJEMPLOI nous a confirmé que pour le moment, tous les bulletins de salaires dématérialisés étaient conservés dans la base de données de Pajemploi mais nous conseillons à tous les salariés de conserver en version papier ou sur un disque dur leur bulletins de salaires qui se conservent à vie ou du moins jusqu’à la retraite !

Outils

Partenaires

A propos