La CFDT n°1 chez le leader mondial de la distribution de matériels électriques.

Leader mondial dans la vente de matériel électriqu, le groupe SONEPAR emploie 5400 salariés en France. Les élections pour la mise en place du comité social et économique (CSE) viennent de s'y dérouler.

La CFDT reste la première force syndicale dans le groupe  en France avec près de 45 % d’audience en 2020  (35 % en 2016).

Nous saluons le travail des sections pour cet excellent résultat en nette progression.

La CFDT cartonne chez CGE DISTRIBUTION

Lors des négociations pour la mise en place de la nouvelle instance représentative des salariés dans l’entreprise CGE Distribution (1271 salariés), la CFDT a fait le choix de passer à un comité social et économique (CSE) national et cela a payé.

Au premier tour, la CFDT ressort ultra majoritaire avec une représentativité de 79,19 %, suivie par la CGT 20,81 % en poids de signature puisque la CFTC n’est pas représentative.

Un résultat confirmé un deuxième tour puisque l’équipe CFDT obtient la majorité des sièges soit 10 postes de titulaires sur 18 et une suppléante.

Ce résultat va contribuer à renforcer la position du premier syndicat de France au sein du groupe Sonepar.

Félicitations à l’équipe !

Solidarité avec les travailleurs licenciés par Castorama en Pologne : signez la lettre adressée au PDG de Kingfisher !

NSZZZ Solidarnosc Commerce organise les travailleurs de Castorama en Pologne. Castorama est une marque de Kingfisher PLC, une multinationale britannique spécialisée dans le bricolage, qui emploie 12.000 personnes dans 80 magasins en Pologne.

L'employeur a intensifié ses activités antisyndicales depuis septembre 2018 et a récemment licencié 10 militants syndicaux chez Castorama Pologne, dont Wojciech Kasprzyk, le président du syndicat Solidarnosc (Solidarité) Castorama Pologne.

L'employeur a tenté de justifier les licenciements en invoquant le fait  « d'exercer des activités qui portent préjudice à l'entreprise » et « de nuire à l'image de l'employeur ». Toutefois, les militants utilisaient simplement les plateformes Internet et les médias sociaux pour aider les travailleurs et les syndiquer.

Nos collègues en Pologne ont pris des mesures pour faire réintégrer les travailleurs et faire respecter les droits syndicaux.

UNI COMMERCE, syndicat international qui représente vingt millions de salariés de 150 pays et auquel est affilié la Fédération des Services, a  écrit une lettre au PDG de Kingfisher pour demander la réintégration des travailleurs licenciés, mais l'entreprise n'a pas encore réagi.

Participez à la campagne, signez la lettre et faites passer le mot !

Une victoire en Pologne signifierait beaucoup non seulement pour les travailleurs polonais de Castorama, mais aussi pour les 78.000 travailleurs employés par les entreprises du Groupe Kingfisher (Castorama, B&Q, Brico Dépôt, Screwfix et Koctas) dans 10 pays d'Europe, en Russie et en Turquie. Nous pouvons faire la preuve de notre pouvoir et faire savoir à l'entreprise qu'elle doit respecter la liberté syndicale !

Vous pouvez accéder et participer à la campagne sur :

https://www.labourstartcampaigns.net/show_campaign.cgi?c=4253

 

Les élus CFDT INDITEX en intersyndicale européenne ont porté leurs revendications à Bruxelles

78131207 10217887295467327 3107341317475139584 o

 

Les militants CFDT du groupe Inditex (Zara, Massimo Dutti, Oysho, etc) étaient à Bruxelles le 3 décembre 2019 pour manifester en intersyndicale européenne dans le cadre de comité de groupe européen.

L'intersyndicale a lancé un appel aux autres organisations syndicales européennes pour un plan d’actions transnationales.

Les organisations syndicales signataires s’engagent à défendre les revendications ci-dessous et à être solidaires les uns des autres dans la lutte des travailleuses et travailleurs d’Inditex.

➢ Modification du système de rémunération
➢ Standardisation de la structure de rémunération au niveau européen
➢ Salaires fixes au-dessus des barèmes sociaux
➢ Transparence des salaires (notamment le commissionnement online)
➢ Fin des contrats précaires
➢ Paiement mensuel des heures supplémentaires
➢ Déploiement des pointeuses à l’ensemble des pays européens

Forte mobilisation des salariés de l’enseigne La Halle

A Châteauroux, Gisors, Albi, Saint-Lô, Honfleur, Romilly, Béziers, Sarreguemines, Rochefort, Tours, Barjouville, Vernon, Dignes-Les-Bains, Issoudun, etc., les salariés de l’enseigne d’habillement La Halle ont décidé de participer aux deux jours de mobilisation lancés à l’appel de la CFDT pour dénoncer ce qu’ils vivent comme une humiliation : 0% d’augmentation et une participation qui n’ira pas au-dessus de 13 euros brut. « Non au manque de reconnaissance », « Ras-le-Bol » « Aux yeux de La Halle les salariés valent que dalle ! » pouvait-on lire ce vendredi 29 novembre, sur les pancartes et t-shirts des grévistes déterminés et soutenus par le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger.

La CFDT revendique :

  • Une meilleure reconnaissance pour les salariés
  • une augmentation de 1,5% pour tous les salariés
  • une prime Macron de 300 euros

Retour en images de ctte mobilisation inédite sur la page Facebook de la CFDT Vivarte 

LB

Outils

Partenaires

A propos